Les pauvres. ..... !!!!!
Un village que les humanistes éviteront consciencieusement .. 8)

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 12141.html

:wink:
Il semblerait que de nombreux pays africains demanderaient que les coopérants français, venus leur manger la laine sur le dos, soient rapatriés, de gré ou de force en France .

Ce qui représente plus de trois cents mille "petits blancs" de retour au bercail.
Qu'allons-nous faire de cette invasion ?
On est plus chez nous !
Barrez-vous ailleurs, les émigrés économiques !

:wink:
Bonjour, je vais régulièrement pour 1 mois en Afrique noire (Sénégal) faire de l'humanitaire à mon petit niveau !!.Quand je rentre chez moi en France suis-je un émigrés ?
@Pierrot:


Non.

Je ne sais d’où viennent tes chiffres, mais, ils sont erronés. Et de beaucoup.

Ils faut considérer deux types de coopération :
- La civile (qui se divise en coopération administrative, et aide technique)
- La militaire, qui se divise également, mais en beaucoup plus de rubriques (je ne détaille pas, avec les militaires, c'est toujours compliqué). Disons que la règle est " Nous sommes passés d’une coopération militaire de substitution à une coopération de conseil "
Voir ici : http://ultimaratio-blog.org/archives/8068

Il est impossible, de définir à un instant "T", le nombre de militaires français, coopérants en Afrique. Rarement plus de 2000 personnes (sauf aide massive, en cas de crise ponctuelle).

Tu cites le chiffre global de 300.000 "petits blancs".

Encore une fois, non.

Le dernier "pic" de présence coopérative civile, en Afrique, date de 1995.

5000 personnes. On est loin des 300.000.

Et, cela a continuer a baisser, voir le rapport Védrine, baisse complémentaire de -10% en 2000, et encore de -5% en 2011.

Il doit donc, rester moins de 1000 coopérants civils, en Afrique, aujourd'hui.

Ce qui a d'ailleurs justifié la suppression du ministère de la coopération, en 2007.

Des infos plus détaillées, ici :

https://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140201trib000813094/presence-francaise-en-afrique-ce-qu-il-reste-de-la-cooperation.html

Tu vois ? nous n'allons pas être envahis par ces vilains blancs, qui reviendraient au pays.
Et non, si les coopérants ont progressivement quitté ce continent, ce n'est pas une volonté africaine, mais bien des décisions politiques françaises.

Quand je dis, et répète, que nous les avons laissé tomber, ce processus le confirme.



@HDS:

Le Var, et ses orientations électorales, ne représentent pas la France. Et heureusement.
Diantre, allons-nous assister à une bataille de chiffres entre un spécialiste reconverti avançant des résultats "officiels" et la dure réalité.

Tout d'abord nos soldats ne pas des immigrés, ils sont les vestiges d'une armée coloniale.

100 000 français émigrent chaque année pour s'installer dans un autre pays (jeunes diplômés, ouvriers spécialisés fuyant la précarité d'un pays en perte vertigineuse de vitesse.

Il y a officiellement 2 millions de francais vivant à l'étranger. Mais réellement, on peut sans exagérer les chiffrer à 5 millions, voir plus, le nombre de ces expatriés économiques (les dorés et les crève la faim) sont un soucis croissant pour les véritables français restés au pays.

Beaucoup d'entre eux travaillent "au black" (amusant !) et ne figurent sur aucune liste.

Dépêchés par une société française ou autre, ils sont restés, bien décidés à s'implanter, ni vus ni connus, et à bénéficier des ressources du pays.

Et aussi, les retraité(e)s précaires qui se vivent une seconde jeunesse (avec bonne, boy, esclaves sexuels ...) ceux là, ils le disent, ils ne rentrerons pas, sauf s'ils sont virés comme des mal-propres ...

Ces personnes, nos anciens compatriotes qui ont laisser la mère patrie pour tenter l'arnaque d'un eldorado illusoire...
... qu'allons nous en faire, quand ils vont se faire botter le postérieur et qu'ils voudrons réintégrer leur pays d'origine ?

Ils sont mplus de 300 000 !

Halte à la nouvelle immigration française de l'étranger !

Nous ne pouvons supporter toute la misère du monde !




:wink:

@Pierrot:

Tu parlais de l'Afrique, non ?

Il semblerait que de nombreux pays africains demanderaient que les coopérants français

Je t'ai répondu sur l'Afrique.
Je ne maitrise absolument pas la présence française, sur d'autres continents.

Mais, il me semble évident, que tous pays confondus, plus de trois cent mille français vivent à l'étranger.

Pourrais tu expliquer, pourquoi et comment, tout d'un coup, ces braves gens (j'en sais rien, mais ...) reviendraient tous en France en même temps ?

Je pense avoir perçu le second degré de ton post (// avec tous ces migrants, qui ont l'outrecuidance de ne pas avoir notre couleur de peau, et de débarquer par ici ... ).

Je voulais juste préciser le contexte post colonial de la coopération, en Afrique.
Et sûrement pas faire une bataille de chiffres, avec des données qui sont vérifiables partout.

:)
Des précisions concernant les Autrichiens :
1. En 1938, ils ont MAJORITAIREMENT voulu l'Anschluss.
2. Ils ont si bien manoeuvré en 1945 pour faire oublier ce fait historique qu'ils ont finit par nous donner un Secrétaire Général de l'ONU, un certain Kurt Waldheim dont une enquête a fini par nous révéler que c'était un ancien SS.
3. Les SS étaient l'armée du parti nazi. Ils ne faisaient pas partie de le Wehrmacht.
Pour en être membre, il fallait être membre du parti nazi et volontaire pour adhérer aux SS. Ca en dit long sur les idées profondes du Kurt Waldheim, à l'exact opposé d'un Willy Brandt qui, lui, a préféré fuir l'Allemagne nazie et d'engager aux côtés des Alliés occidentaux.
Oui, oui, comme l'a dit votre philosophe préféré "Ja ce keuf" : Platon et sa république dictatoriale s'est planté grave, les Cyniques et les Sophistes avaient peut-être raison, nom d'un petit bonhomme moustachu !

Mais, à part ça, l'Autriche, Waldheim, les SS, cher docte chercheur ?
Est-ce encore une manière de vous éloigner du propos ?

Et vous énigmatique statue égyptienne ?
De même, vous faites semblant de ne pas comprendre ...


Question : que va t-on faire de cette vague migratoire d' anciens européens (principalement francais) qui ont pressurisé les occupés.

Les pays émergeants (la future force économique) vont se défaire de leurs sangsues et de leurs tiques incrustées !
Ils vont s'épouiller et proclamer heureux : " retournez dans votre pays, sales étrangers !"

Cela sera dur à entendre pour nous qui sommes de gentils Français, fils des Droits de l'homme ...

Question (suite) :
QU'ALLONS NOUS FAIRE DE TOUS CES MIGRANTS français (ou si peu) (virés comme de vulgaires naviguants de l'Aquarius) ?

On a pas la place !




(Je compte à nouveau, que vous allez encore répondre à côté du propos, comme vous le faites habituellement, très chers amis ... )



:D
(Je compte à nouveau, que vous allez encore répondre à côté du propos, comme vous le faites habituellement, très chers amis ... )

Que nenni !

Dans toute conversation, il advient un moment où l'on ne peut que se répéter, ou se contredire.

J'attendrais donc, de pied ferme, et en silence, cet afflux migratoire de visages pâles ...
Soyons lucides, ami ...

Suivons ce qui se passe (à mon humble avis) la situation du chacun pour soi, arrive à grands pas dans ces pays qui n'ont plus besoin des étrangers (du passé faisons table rase).

Les banques multinationales se sont dégagées des états...
et traiterons directement avec ces pays ...

C'est pour demain, ce mini chambardement ...
... non ?



:D
Une femme = un homme = une voix = une voie !
Il n'y a donc aucune raison pour que l'Inde, la Chine et l'ensemble l'Afrique (ensemble, en 2050, c'est à dire dans une génération, environ 5 milliards d'habitants) ne s'associent (si ça leur fait plaisir) pour coopérer à leur développement commun et équilibré.
Ces trois continents (ou presque) n'auront plus besoin de déléguer qui que ce soit. Ils utiliseront toute leur main d'oeuvre jeune et dynamique pour satisfaire leurs besoins.
La refonte de l'ONU s'imposera d'elle même : une représentation des Etats (ou des groupes d'Etats) avec un nombre de droits de vote égal à leurs populations respectives et un mode de financement adossé à la richesse produite (PIB) de chacun de ces Etats.
Tout ça est assez simple à comprendre ...
Et nous aurons reconstitué la Pangée ...


CQFD !


"Et cela peu durer très longtemps, si l'on ne fait pas d'omelette avant ..."

Ah, répondre à côté, quel délice,
il ne manque plus que Ja ce Keuf, à 4 on pouvait beloter entre mecs, mazette !


:shock: :roll: :|

Comme là, on change de sujet, je vais répondre.

Puisque que tu me pousses a le dire, nous avons besoin d'eux, et ils ont besoin de nous.

Il s'agit là d'une simple évidence : Si l'humain est aujourd'hui l'espèce la plus évoluée, sur cette planète, c'est, entre autres choses, parce que ses membres ont su coopérer.

Ça, c'est une évidence généraliste.

Un peu d'expérience perso, pour émailler ce qui a été dit plus haut.

Je connais l'Afrique de l'Ouest, depuis des années.

J'y ai vécu. Pourquoi et comment ?

En aide technique, d'abord, juste après le bac (La vie de caserne ne me tentait pas).
J'y ai installé des pompes, au sud Sahel.
Des salles de réception pour la télévision éducative Ivoirienne, dans des villages, où j'étais le premier blanc a apparaitre, depuis cinquante ans.
Des postes de soudure (les ancêtre des TIG's), pour la SAFAR (Renault Afrique), à Abidjan.
Une station radioélectrique, pour les militaires, et l'humanitaire, à Port-Bouet.
Tout le réseau de gestion des feux de circulation, pour l'EGECI.
Après, j'étais juste amoureux de l'Afrique.

Puis, au bout de 27 mois, je suis rentré en métropole

Cinq ans plus tard, je passais mon diplôme d'ingé à l'EUDIL.

Qui était mon directeur de thèse ? Un congolais, plus noir que le charbon, et plus futé et cultivé que n'importe qui, que je n'avais rencontré jusque là.

(Pour info, j'ai eu plus tard l'honneur d'être invité, dans le village dont son père était le chef).

Après, j'y suis retourné, bien sûr.

Je n'ai jamais eu l'impression de "leur manger la laine sur le dos". Bien au contraire.

Tu sais ce qu'est un africain, chauffeur de taxi brousse, en panne de voiture, sur une piste en pleine foret en saison des pluies ? Un génie. Parce qu'il te ramène toujours à la maison.

Bref.

Nous avons besoin d'eux, pour leur inventivité, et leur gentillesse innée (Tain ! En France ça manque, ça !). Pas pour leurs ressources. (Je sais, Total n'est pas clair, mais, c'est un peu un drame. Et, ce groupe que je n'aime pas -ce serait une autre histoire, mais trop longue- en fait crouter pas mal, tout de même).

Voilà.
Je suis ensuite remonté vers la Libye.

Les fermes de Kadhafi, et la gestion du pompage. C'est là, que mon écœurement vis à vis de de la corruption m'a incité a rentrer chez moi (chez moi ? pas sûr ...).

Je voulais t'envoyer ça en MP.

Et puis je me suis dit ... Bof. Si ça peut changer quelques mentalités allergiques à la couleur noire ...
C'est apparemment sympa, mais pourquoi m'écrire en mp, quand tu as la possibilité de
signifier à la terre entière, une partie de la saga de ta vie ...


Je ne vois pas le rapport ...

Le problème n'est pas de savoir si on aime les noirs, blancs, beurre (pasteurisé) et de sembler tirer la couverture à soi ...

Ce qui te permettrait de pécho, en passant pour un docte gars, bien sous tous rapports... ce que tu es d'ailleurs, beaucoup de représentantes du sexe résigné , se sont portées garantes (je le jure !)





Avec ces trois ci, je m'attends à tout, et à son contraire ...

Non, rien de rien ...



:D
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
cron