S'attaquer aux privilèges et ce sera la révolution ! et pourtant il faudra en passer par là , mais quel gouvernement acceptera d'être impopulaire ? Sitôt élus ils pensent déjà à leur reélection , donc tout est pipé d'emblée.Un quinquennat non reconductible à envisager ?
La fonction publique à commencé sa réforme , s'efforçant de nous faire croire à une amélioration du seuil d 'efficience ,alors que ce n'est qu'un plan comptable .C'est cela qui est dommageable, cette façon de nous prendre pour des imbéciles , ce devrait être une concertation populaire ces réformes mais là je crois que je rêve ..
Aucun gouvernement n'envisage d'être impopulaire !! plutôt à un autre quinquennat , que je considère pour ma part une hérésie , peut on envisager des réformes en profondeur en 5 ans , non, déjà difficile en 7 .Que reste t il de la constitution d'origine? rien , vidée de sa substance donc pour ma part , je pense qu'une autre serait préférable , avec des modifications substantielles à l'intérieur ( nombres de députés , de sénateurs ) faire comme dans un certain pays quand les chambres sont à droite , le dirigeant est à gauche .Les draps ne sont pas que pour un !!
La solution ?
La crise financière actuelle met en lumière les profonds dysfonctionnements non perçus précédemment, et en premier lieu l'influence prépondérante qu'ont les pouvoirs financiers sur le monde politique (exécutif et législatif) incapable d'y faire face. C'est au final la finance et les plus riches qui ont tout pouvoir sur la vie des habitants, y compris dans les « démocraties » où les citoyens votent pour élire leurs « représentants ». Ces derniers sont en fait au service du pouvoir financier dont les moyens de pression ont toujours le dernier mot. Or c'est dans le texte de la Constitution d'un pays que sont écrites ses règles de fonctionnement et le fait par exemple d'élire des « représentants » pour telle ou telle fonction. C'est elle qui définit la façon dont est organisée la démocratie. Jusqu'à présent ce sont les pouvoirs politiques qui écrivent le texte de la Constitution d'un pays : les mêmes qui écrivent le texte et qui exercent ensuite les pouvoirs, tout en étant sous l'emprise des plus riches et des banques. Ce cycle arrive à terme. Il est fondamental que ce ne soit pas les mêmes personnes qui écrivent le texte constitutionnel et qui exercent ensuite un pouvoir, étant ainsi juge et partie, écrivant la Constitution avec à l'esprit leur propre fonctionnement futur. La population n'a alors plus la possibilité d'agir une fois élus ses « représentants », programmant ainsi son impuissance. Afin d'avoir une Constitution la plus neutre et équilibrée possible, ne laissant pas de privilège à tel ou tel pouvoir, il est fondamental de laisser écrire le texte par des citoyens non impliqués. Il ne faut pas attendre que les élus le veuillent, car ils ne le voudront jamais ; puisque leur pouvoir est remis en question, alors même que tout pouvoir a toujours tendance à abuser et non à diminuer son emprise. Les Islandais ont bien compris ce principe lorsque après la faillite de leur pays en 2008, ils ont imposé que leur gouvernement organise un référendum sur le remboursement de la dette. C'est tout naturellement qu'ils ont ensuite voulu réécrire les règles de fonctionnement de leur pays et qu'ils ont désigné des citoyens hors des partis politiques afin qu'ils rédigent une nouvelle Constitution.

(texte à partir des travaux d'Etienne Chouardion)
Petite Nation , plus disciplinée ( comme tout nordiste)que nous possible en France , j'en doute et pourtant?
Hélas moi aussi j 'en doute ATHENA c'est cependant la solution , mais nous rêvons.Merci à vous d'avoir évoqué ce sujet passionnant .
Ce sujet me tient à coeur , j'ai vu la dérive se faire , s'accentuer ....
De plus en plus de taxes de toutes natures naître, pour certaines temporairement , des emprunts obligatoires (trésorerie) remboursés 5 ans après ( emprunt sécheresse 1976) c'est la dégradation , mais quand même moins grave que les budgets déficitaires. Certainsici , n'ont pas dus connaître ou avoir oubliés.....................
Pas gais non plus !!
@Athéna

Aujourd'hui l'Europe doit sanctionné 2 pays (ESPAGNE-PORTUGAL) pour le dépassement de leur PIB croyez vous que la France va elle aussi soutenir cette sanction????Car elle même ne respecte pas la règle des 3% imposé aux états membres!!!! se serait un comble si elle faisait cela.........A vous lire!!!!
La France est aussi une très mauvaise élève...Elle mériterait d'être sanctionnée. Son endettement est pharaonique. Les réformes structurelles se font attendre et le système par répartition est à bout de souffle.
Si l'endettement de la France est pharaonique ce n'est pas du côté des dépenses publiques qu'il faut chercher c'est du côté des banques commerciales qui prêtent de l'argent qu'elles n'ont pas réellement (6 fois plus qu'elles ne possèdent ) à un taux usuraire !
Les coupes budgétaires ( Education, justice, culture, retraites) sont néfastes pour la population .
Nous sommes pris à la gorge par les banques commerciales : c'est l'économie qui est endettée !
Tous les pays sont endettés .
Voilà où nous en sommes, avec cet excès de libéralisme où tout est commerce , où tout n'est que consommation débridée et gaspillage .
Des réformes sont à faire du c^té de nos représentants , du plus petit niveau au plus haut , à payer comme un salaire et non comme des indemnités quasi non imposé ( pour en avoir payer certaines ., j'ai une idée très précise dans ce domaine ) .A remarquer que certains élus hors indemnités conservent suivant leur profession , leur salaire antérieur .Privé de mandat ils se font réélire à des postes avec une indemnité de plus de 5000e/ mois ..............au lendemain de leur élection !
Le saupoudrage n'amène rien , une réforme structurelle ne peut se faire que dans le temps avec une nouvelle constitution , lissez l'âge pour les retraites , bannir les avantages des CE ( prix des services et centres de vacances) Quel travail personne ne s'y colle ..............
Complètement d'accord , personne ne s'y colle pour la bonne raison qu'ils se tireraient tous une balle aux pieds . Si on suit de près la politique actuelle on s'aperçoit que presque tous les anciens vont certainement se représenter à nouveau en 2017 , c'est une désolation !
Pour notre malheur cela fait un chemin tout tracé pour l'extrême droite Le Pen , qui ne fera pas mieux que les autres , malgré ses dires .
C'est quand le changement ? avec qui le changement ?comment faire pour un vrai changement ?
quel casse tête !
A utopique : Tout d'abord Utopique; plus je te lis plus, je te trouve belle, humainement et physiquement belle puisque c'est un tout, si j'étais un homme je te courtiserai, mais rassure toi je ne le suis pas, donc je me contente de te lire ou relire ta cv et tes écrits ici ou là. (lire Paprikalan me manque aussi). Ceci étant dit, concernant le budget français c'est surement plus complexe qu'il y parait et même d'après d'aucuns pas catastrophique concernant la dette. Comme je suis limitée en caractère et en message je me permets de te mettre des liens à écouter ou lire si cela te dit. Pour ce qui est du prochain vote Présidentiel il serait temps que le vote blanc soit un vrai vote et l'on s'apercevrait que les gens n'ayant plus besoin de voter par défaut, ceux ou celle élus représenterait bien une minorité ... concernant la politique d'hollande des économistes avaient prévu peu ou pas trop de différences avec sarko car ils sont tous obligés de se plier au "pouvoir" en place dont les financiers ... Je m'interroge sur la remontée de Sarko quand on veut bien se souvenir des casseroles qu'il traîne, d'autant qu'il persévère en validant l'investiture pour les législatives de 2017 de G. Tron (accusé de viol) ou de P. Balkani mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère ... Quant au fn, on entend peu M. Le Pen car elle mange à tous les rateliers pour se faire des voix et forcément une partie (celle des ouvriers) sera déçue si par malheur elle venait à être élue (sans appuyer d'avantages sur les idées rétrogrades avortement, ...) "Si le FN est discret sur la loi travail, les amendements de ses deux sénateurs, Stéphane Ravier et David Rachline, visent à contourner les syndicats et sont dans une veine libérale, chère au FN à Marion Maréchal-Le Pen. Surprise : après publication de notre article, ils ont été retirés…" http://www.publicsenat.fr/lcp/politique ... fn-1383321

Enfin oui effectivement le problème n'est pas tant celui des dépenses publiques mais bel et bien des recettes (les finances publiques), grâce/à cause suivant ou l'on se place ...
"Depuis 15 a, baisses d’impôts et cadeaux fiscaux se sont multipliés. 2000, L. Jospin mesures de baisses d’impôts. Une nouvelle réforme fiscale en 2006 (dont réduction de la taxe professionnelle et la création du « bouclier fiscal » qui plafonne l’imposition globale d’un contribuable à 60 % de ses revenus). En 2007, N.Sarkozy fait adopter la loi « Travail, emploi, pouvoir d’achat » (dite loi Tepa), qui met en place, entre autres, la baisse de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et des droits de succession. « Entre 100 et 120 milliards d’euros de recettes fiscales ont ainsi été perdues pour le budget général de l’État entre 2000 et 2010 » souligne un député dans un rapport parlementaire. le taux le plus élevé de l’impôt sur le revenu. Il était de plus de 60 % au début des années 1980 et de plus de 50 % jusqu’en 2000. Puis il est passé à 48 % en 2005, et même à 40 % en 2007, avant d’être ramené à 45 % après l’élection de François Hollande. En sus, l'évasion fiscale représenterait 1/6è de la dette (moins 17 milliards d’euros pour l’État français en 2013) ..."

http://www.franceculture.fr/emissions/l ... e-publique - à écouter en 4 morceaux : "dette publique sortir du catastrophisme" (situation nette excédentaire ...)

http://www.atterres.org/article/budget- ... uvernement

http://www.touteleurope.eu/actualite/la ... urope.html

https://www.mediapart.fr/journal/econom ... des-riches

Au niveau des économiste F. Lordon, Eloi Laurent et d'autres qui ne font pas la une des médias disent des choses intéressantes, de même chez les économistes attérrés dont lordon fait partie
très intéressant , je relirais plus tard ...............
Merci tres interressant hierJe lisais la polémique à . propos du coiffeur perso de hollande et ce n'est qu un detail ...quasi 10000 euros mensuels autant qu un ministre....la honte 
une proposition de loi est passée le 27 juin... 27 juin, oh ben flute, on était en plein Euro............................
la taxe sur le foncier bati, est ce encore d'actualité d'avoir bossé toute sa vie pour être taxé un peu plus?
cron