J'ai vu les infos hier soir, un retraité interrogé dans la rue se plaint parce qu'il va avoir 25 euros de moins par mois sur une retraite de 2000 euros mensuel, et bien moi je serais riche avec ça. ....d'autre se plaindre de leur retraite de 1400 euros puis 1600 et même 1800...... bizarre , ils n'ont pas interrogé ceux qui gagnent moins de 1000 euros. ....ils n'étaient pas dans la rue.....on se fiche de qui la...... je dirais plutôt "honte à tous ceux là !"
Je me demande si nous habitons le même pays , où sur les frontons des mairies il est écrit : LIBERTE,EGALITE,FRATERNITE
Solène vous faites de quelques profiteurs une généralité : ceux qui agissent comme vous dites , j'en connais , mais je connais beaucoup plus de gens qui rament pour des queues de cerises .
J'ai plein d'exemples autour de moi de gens qui se crèvent toute la journée et par tous les temps pour un smic ( 1139,81) quand toutes les retenues sont faites !!
NON ! la majorité des travailleurs n'attendent pas que l'argent tombe du ciel .
Quant aux retraités , il y en a qui ne peuvent plus se remuer comme vous dites, car ils sont complètement cassés par des métiers très pénibles , d'autres estiment qu'ils ont assez travaillé , qu'ils ont cotisé toute leur vie et qu'ils ont bien le droit d'enfin se reposer et de laisser la place aux jeunes qui sont de plus en plus nombreux à pointer à pôle emploi .
A partir du moment où on a le Smic, on peut y arriver, il suffit de le vouloir et ne pas envier celui qui a plus et vouloir faire comme lui.....aller à l'étranger et vous verrez beau coup plus pauvre que chez nous, quand on a vu comment ils vivent, on se trouve très bien en France et on ne se plaint pas
la solene, au commentaire de 14h38 ,je suis entièrement d'accord avec toi! ils se foutent de notre tete
une personne a parlé ds un reportage, elle touche une retraite de 1800 euros, et des plaignait de ne pas pouvoir arriver; certes si elle a un credit sur le dos, elle a su qu'elle pouvait! moi aussi j'ai un credit sur le dos et j'assume avec 1000 euros ; faut qu'elle fasse pareil !!lol
J'ai une amie qui touche 3 fois ce que je touche et elle le sait mais elle se plaint tout le temps, chercher l'erreur
@Solène
Dernier message du jour pour moi , je ne suis plus premium, (je n'ai pas été comptable , assise toute la sainte journée ).... je dis ça parce que j'ai lu sur votre profil : :
"catholique"
"vrai caractère de bélier "
" gentillesse, amabilité "
"n'aime pas la méchanceté, la brutalité"
"pour le farniente en bord de mer ou à la montagne"
:D :D :D laissez moi rire !
Ouais ! quand on veut on ne peut pas toujours !
Les smicards français ne vont jamais à l'étranger , par manque de moyens , ils ne partent même pas visiter leur beau pays comme l'heureuse retraitée que vous êtes .... cet été , un de mes fils , bienheureux employé jardinier au smic , n'avait plus de voiture ( brûlée par des abrutis ) mais aussi plus de genou et s'est retrouvé chez un spécialiste pour une série d' infiltrations.... merveilleuses vacances pour sa" famille" que j'aide en permanence ........ autre histoire ....
Je vais arrêter là, certains propos me donnent la nausée . :mrgreen:

@Jacques , "le mélanchoniste" : vous avez dû vous régaler hier soir en voyant votre "cheval" se mesurer au premier ministre :D .?
Cela m'a beaucoup plu " la méthode du ruissellement " " le râteau pour ramasser les miettes que les riches laissent tomber"(à mon avis, je pense que c'est pour se dédouaner et se donner bonne conscience??) je suis complètement d'accord avec ça .... on en reparlera dans quelques années .....si je suis encore de ce monde qui tourne vraiment très mal : on prend dans les poches des pauvres et des Français moyens et on supprime l'ISF ! . :?:
@utopique, vous êtes bornees et ne voulez pas voir la réalité, ce sont toujours les mêmes qui se plaignent, c'est à dire pas les moins à plaindre. ...quand je lis, les éboueurs, les infirmières, les vendeurs de lidl et autres, mais ils ont du travail quand d autres n'en ont pas ou n en veulent pas, les éboueurs par exemple ne sont pas malheureux, certe ils ont un travail ingrat mais très bien payé . Si travailler à Lidl ne convient pas, allez travailler ailleurs.. .du travail il y en a pour celui qui veut travailler.....
" Et ces cons de pauvres" même s'ils avaient des idées pour créer, la banque ne leur prêterait pas. pour faire ... et même s'ils pouvaient, ils resteraient des exceptions cependant, ne nous dites pas que tous les pauvres s'ils le voulaient deviendraient des riches.
Il y a aussi des retraités qui ne sont pas en bonne santé, et qui ne sont plus en mesure de courir
comme des lièvres pour aller bosser.
Prendre aux retraités et faire des cadeaux aux riches, quelle honte encore une fois !
Je viens de lire des commentaires pas possibles, je me contenterai de dire que je partage les idées de Zeno, Aster, Utopique et de quelques autres qui ont des avis modérés et plausibles et audibles surtout.

Amitiés.

Clarinda
C'est bien triste de lire des trucs pareils ! allez, les pauvres crevaient la gueule ouverte et ne vous plaignez pas... c'est de votre faute.
on ne fait que ca depuis 40 ans et le peu qu'on a, jalousie et on ns prend! lol ca les emmerde!!
Solène, je crois que tous les intervenants ne mettent pas la même notion sur "riches" ni d'ailleurs "travailleurs".

Les riches (pour moi) n'ont pas acquis pour bonne partie leur fortune par le fruit de leur travail, ni innovation elle vient principalement d'héritage (tant mieux pour eux, mais ça évite d'assimiler riches à bosseur et pauvre à fainéant, lorsque l'on garde cela en tête.

L'héritage des grandes fortunes
http://www.lepoint.fr/villes/l-heritage ... 451_27.php

Héritage : la valeur du patrimoine n'a jamais été aussi élevée en France
ÉDITO - France Stratégie tire la sonnette d'alarme : la France risque de devenir une société d'héritiers, où le mérite et le travail compteront moins face au patrimoine reçu de ses parents en héritage.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-di ... 7786613354

il y a des sdf qui bossent comme le note utopique.

1400 euros n'a pas la même valeur en province qu'à Paris ou Lyon où le logement empiète de façon significative sur les petits revenus.
C'est néanmoins quasi le seuil du salaire décent évoqué en 2015 :

http://www.latribune.fr/actualites/econ ... onpes.html

Un entrepreneur qui bosse toute la journée pour son compte est pour moi un salarié en quelque sorte il gagne pour lui par le fait de tout ou partie de son propre travail.
Et il n'y a rien à redire.

Un actionnaire qui se contente de toucher des dividendes de bien placer et faire fructifier l'argent obtenu par d'autres qui ont bossé ou par héritage ne me séduit pas spécialement

Je sais que beaucoup se qualifient riches parce qu'ils ont pu obtenir par le fruit de leur travail ou par héritage familial ou décès de leur conjoint un pavillon
s'ils n'ont pas de mépris vis à vis des autres pourquoi pas, mais ils se leurrent ils ne jouent pas dans la même cour que les puissants financiers.

Autant je comprends que les vrais fortunés votent à droite, prônent le capitalisme, ... car c'est leur intérêt autant (pour rejoindre un propos lu) j'ai du mal à comprendre lorsque c'est le fait de personnes aux revenus modestes ou moyens (parfois je me dis que certains doivent vouloir voir des gens plus pauvres qu'eux pour les rassurer, tout simplement).

Et ce n'est qu'à la marge que les gens pourront par le fruit de leur travail rehausser leur condition sociale (ça arrive, certains sont partis de rien, mais c'est insignifiant en pourcentage)

En revanche c'est très courant qu'une personne se retrouve à la rue, non pas parce qu'elle aura été fainéante, mais parce que des circonstances de la vie auront perturbé son parcours (maladie, divorce, perte d'emploi, ...).

On peut nous seriner que ces personnes ne s'en sortent pas parce qu'elles n'ont pas envie de s'en sortir, il n'en restera pas moins que c'est faux.

Il y a de multiples raisons qui conduisent à de multiples situations.

Il suffit de prendre le métro tot le matin pour voir des gens aller faire le ménage pour une entreprise ou un particulier pour quelques euros qui ne leur permettent pas de vivre décemment, des personnes de cinquante ans et plus, des jeunes, prêts à accepter tout même des salaires à 700 euros
http://droit-finances.commentcamarche.n ... ue#salaire

https://www.defi-metiers.fr/dispositifs ... oi-cui-cie

J'invite ceux qui le veulent à faire les calculs, on arrive dans certaines situations à voir que l'entreprise gagne plus par le jeu d'aides et d'exonération que la personne qui travaille en CIE

Alors pour moi, c'est non, tant que je le pourrais je refuserai de travailler sans que cela coûte un centime à celui qui me recrute. Je trouve profondément humiliant de vendre sa force de travail à 0 euro et je me contrefous de ce que peuvent penser ceux et celles qui nous traitent de fainéants ou de profiteurs en égratignant jamais les vrais profiteurs de ce système, c'est-à-dire les financiers, grosses ou moins grosses entreprises, ...

De cette société, qui profite de qui ?

Si j'ai la chance de pouvoir encore résister par le biais de l'argent que j'avais gagné, d'autres ne l'ont pas et doivent prendre ce qu'on leur donne, les miettes que l'on jette, sincèrement je les plains. Et je soutiens ceux et celles qui revendiquent un salaire décent c'est le minimum.

Et le salaire décent se calcule aussi par rapport à la valeur du travail, on m'a proposé pour les mêmes missions 1/4 de mon salaire précédent, et là idem, c'est sans honte que j'ai démissionné.

La honte ce sont eux, les entreprises qui profitent de la situation et des gens, qui devrait l'avoir pas ceux qui refusent. Mais pour ceux-ci la honte est un sentiment étranger, d'ailleurs lorsqu'on ne pense qu'en terme de profits, le sentiment n'a pas sa place.

je mets les liens pour Patrick ça lui évitera de me sortir des énormités sans prendre la peine de vérifier.

Enfin peut etre faut il se rappeler que travail n'est pas forcément à associer à un salaire, nous bossons tous et toutes et il n'y a aucune honte à avoir ni de bosser, ni de ne pas bosser (aux yeux des autres).

une mère (ou un père) qui élève des enfants chez elle, sera qualifiée de femme au foyer, mais rien si ce n'est le fait que ce soit son propre enfant ne la différencie d'une assistante maternelle,

lorsque l'on cuisine chez soi, ailleurs on devient cuisinier
lorsque tond sa pelouse, ailleurs on devient jardinier
lorsqu'on écrit une lettre, ailleurs on serait assistante administrative
....

voila j'ai amorti du mieux que j'ai pu vu le peu de temps à y consacrer l'un de mes messages. J'espère que c'est à peu près cohérent j'ai la flemme (en bonne fainéante qui l'assume) de me relire.

(zen oh, zen oh, zeno, en aparté : il n'y a pas lieu d'associer les propos certes maladroits de solène à ceux très méprisants que nous avons déjà eu l'occasion de lire de la part d'autres, je crois qu'elle parle avec son coeur et ses souffrances).
Chapeau bas pour l'argumentaire mais je pense sincèrement que c'est peine perdue.... me concernant ma rage est telle que je ne leur ferai pas l'honneur de prendre le temps de l'écrire ! Bravo
moinje pense qu'argumenter mes opinions et etre pris pour un incompris; ma rage et la honte d'avoir ce que j'ai gagne a la sueur de mon front, pour ce peu et c'est du moins; je ne fais plus de commentaire! je te rejoins eve de lille! :mrgreen:
Eh bien, le débat s'anime! Tant mieux! J'ai envie qu'il se poursuive encore un peu ... Ayant ouvert le fil de discussion, j'ai une "responsabilité" particulière dans son déroulé.
cron