Bonsoir !
Voilà mon mot : TRÉSOR.
Comme dans la fable du laboureur et ses enfants.
Bonne soirée !
BRICOLAGE - SUCCESSION - PATRIMOINE - POGNON - VALEURS - TRANSMETTRE - NOTAIRE - CHROMOSOMES - HOMMAGE - HERITER - FIERS - FUNERAILLES - DONATION - TRÉSOR

Nous voila avec 14 mots, 3 jours pour trouver un fil à dérouler, un angle d'attaque

bon week end
Bonsoir les belles plumes,


j'ouvre le bal, et je viens déposer mon petit trésor de texte.


Et voilà, le passage de témoin va se TRANSMETTRE une nouvelle fois dans la famille. Max va faire une DONATION de son PATRIMOINE à son fils, lui qui lui a appris très tôt les vrais VALEURS d'un travail bien fait et non d'un BRICOLAGE d'amateur. Cette transmission et dans les CHROMOSOMES depuis des générations, et la SUCCESSION se fait de père en fils, et chacun a HERITER du savoir-faire ancestral des aïeux et sait mettre en valeur ce TRÉSOR.
Le POGNON certes il en faut, mais ce n'est pas grâce à lui que l'on peut arborer cette tradition que tout le monde admire. Ah il peut être FIER de ses ancêtres Max, et il sait très bien que son fils continuera à rendre HOMMAGE à sa descendance, même après ses FUNERAILLES.
D'ailleurs, le NOTAIRE n'a aucun souci à se faire sur le maintien de la tradition familiale.


En espérant que tout soit correct
Bonne soirée tout le monde et bon week-end
impeccable lilochka

voila le mien

Ha ils sont beaux mes héritiers… je les vois bien me tourner autour, à me parler de flouze, POGNON, picaillon avec les yeux qui brillent ! Tu comprends Papy faut penser à la SUCCESSION… Faudrait voir ton NOTAIRE, tu comprends si t'as des choses à TRANSMETTRE il faut y penser… je vais finir par croire qu'ils sont pressés d'HÉRITER je les vois bien à mes FUNERAILLES, les HOMMAGES, FIERS du Papy

Et moi je dis oui oui, c'est vrai, j'ai un peu de PATRIMOINE de VALEURS mais mes pauvres il n’y a pas de TRÉSOR !

Et quand je serais mort, ils vont être surpris, une DONATION au resto du cœur et un petit BRICOLAGE qui m'amuse beaucoup, la maison est en viager depuis quelques années déjà.

Je dois avoir le CHROMOSOME farceur…
Bonjour à vous,



Alors pour la propriété qui vous intéresse, voilà les infos que je peux vous TRANSMETTRE.
La bicoque abrite une famille assez pittoresque :
D'abord y a le Papé, illustre figure locale qui fait partie du PATRIMOINE régional, vénéré par tout le village et surtout par ses mômes d'autant plus que c'est lui qui a le POGNON et qu' ils espèrent en HERITER un jour ou l'autre.
Et puis y a l'aîné, le plus FIER, arrogant même et teigneux qui aurait dû assurer la SUCCESSION s'il avait trouvé une femme mais aucune n'en a voulu, tu penses !
Après y a l'Antoine, nommé ainsi en HOMMAGE au chanteur à succès et chemise à fleurs. Lui il n'a pas reçu en DONATION le CHROMOSOME de l'intelligence si vous voyez ce que je veux dire mais c'est le plus brave, un vrai TRESOR de gentillesse !
Et enfin, le benjamin dont la spécialité est le BRICOLAGE éphémère : rien de ce qu'il répare ne tient bien longtemps. Un rigolo quoi !
Seul le terrain a de la VALEUR mais voilà, faudra attendre les FUNERAILLES du père pour pouvoir passer chez le NOTAIRE et çà, c'est pas gagné ! :wink:

A bientôt
merci Oxytany pour ce texte, le compte est bon :)
Alors mon petit gars, j’ai appris que ça n’allait pas fort avec tes parents en ce moment. Quand tu rentres de la fac le weekend tu leur parles à peine et tu t’enfermes dans ta chambre, il paraît que depuis que tu as des amis chics tu les trouves minables. Ecoute bien ce que grand-père va te dire.

C’est vrai que tu ne pourras jamais HÉRITER devant NOTAIRE d’une montagne de POGNON et d’un PATRIMOINE immobilier, mais il y a déjà tant de choses que tes parents ont su te TRANSMETTRE, un véritable TRÉSOR.
Dans tes CHROMOSOMES ils t’ont fait la DONATION de la meilleure part d’eux-mêmes, ils ont travaillé vingt ans à te léguer les VALEURS qui t’aideront dans la vie, maintenant ils se privent de tout pour financer tes études.
Est-ce que tu réalises quelle SUCCESSION d’efforts il leur aura fallu pour faire de toi un homme? Tu peux être FIER d’eux et avoir de l’indulgence pour leurs erreurs, personne n’est parfait. Il faut admettre que dans la difficile tâche d’élever des enfants il y ait une part de tâtonnement et de BRICOLAGE.

Bientôt je ne serai plus là pour te guider mon petit gars, alors écoute bien ce conseil. Un jour tes parents disparaîtront et tu verras à quel point ils te manquent. N’attends pas leurs FUNÉRAILLES pour leur rendre un HOMMAGE mérité, rapproche toi d’eux dès aujourd’hui ou tu le regretteras amèrement.
et un 4eme merci Olonna, un week-end sympa s'annonce faut en profiter
Bonjour à tous !
Je suis désolée Zazooo, je ne pourrai pas encore écrire de texte cette semaine... :(
Bon week-end à tous les écrivains, et à ceux qui passent ici... :D
Ce texte est de la pure fiction

et bien ne cherchez pas c'est moi qui qui ais gagné le TRESOR de 220millions d'euros
quel POGNON moi qui ais toujours couru après , alors là je ne ferais plus de comptes sur mon cahier je vais etre FIERE de faire exploser la carte de paiement , adieu le BRICOLAGE pour réparer les objets cassés à moi les magasins de luxe
oui mais mes CHROMOSONES ne sont pas habitués à ce luxe
il ne faut pas que j'oublie les VALEURS que mes parents n'ont pas oublie de me TRANSMETTRE , je veux toujours pouvoir leur rendre HOMMAGE , ne jamais perdre les VALEURS qu'ils m'ont données c'est le seul PATRIMOINE qu'ils m'ont laissés et j'y tiens

je dois donner à mes HERITIERS la richesse du coeur, et ce n'est pas le NOTAIRE après mes FUNERAILLES qui le fera , il ne discutera que de SUCESSION , pourvu qu'ils ne se disputent pas, à ce moment là !
en attendant je vais faire des DONATIONS à des organismes je cherche encore lesquelles , les hopitaux, les oueuvres caricatives, pour des pays pauvres?
Je reflechis mais moi 83 ans je vais voir l'agent immobilier j'ai envie d'un bel appartement :lol:
impec tout les mots y sont... et pout les 220 millions je serais bien embêté, un petit me satisferais largement ! :lol: :lol:
Désolée, rien pour cette semaine. J'ai la tête comme une citrouille, un bon rhume qui m'embrume le cerveau, vais m'en aller de ce pas sous la couette.
Bonne fin de journée à vous
Coucou tout l'monde! :D Même si c'est Dimanche, il faut penser à faire son devoir d'écrivain M.V. iste! Voici un texte poignant qui vous tirera des larmes! :(
Pardonnez sa longueur: il est des sentiments que l'on ne peut pas morceler: faut aller au bout! :lol:

Petite Chronique de Saint Hom de la Trique !

Amis lecteurs, bonjour ! Calme plat à la rédaction du « Laboureur Heureux » : rien ne se passe ; affalé sur mon bureau, à moitié endormi, me revient une histoire que j’ai omis de raconter dans ma rubrique … accrochez-vous ! :roll: :

Il y a déjà quelques années, cherchant à tuer l’ennui, je pousse la porte du bistro d’Alexandre Benoît et Berthe, que je trouve passablement excités : le Gros me saute dessus : « Ah mec, j’sus ben content de t’voir, viens boire un godet ! » Bon, ça ne se refuse pas et nous voilà au comptoir derrière lequel la Berthe verse quelques pleurs : « Ben v’là me dit-il, la Berthe a perdu son oncle ; elle se rappelait même plus qu’elle en avait un et qui z’avaient des CHROMES AUX HOMMES en commun ; mais le v’la qu’est mort en faisant du BRICOLAGE dans son appart à Paris et faut qu’on aille aux FUNERAILLES et pis, y a une lettre d’un NOTAIRE, Maître Isidore Belbedaine qui s’appelle et y dit qu’on doit y aller pour la SUCE CESSION … moi ch’sais pas ce que c’est mais la Berthe, y paraît qu’elle connait me dit-il en écrasant un pleur : tu sais, elle est plus savante que moi, elle en sait des trucs ! » :wink:

Ne voulant pas détruire son enthousiasme marital, je lui demande la lettre et je lis « à la suite du décès de votre oncle, Monsieur Jules Belpaire, décédé en son logis, 69 rue de la Pompe à Paris 16éme ; j’ai mission de vous convoquer, en tant que membres de la famille du défunt, en mon étude au 25 rue de la Muette 75016 PARIS à la lecture du testament ; je lis à voix haute et les pleurs de Berthe redoublent « je l’savais bien, y a passé un test amant, c’est bien de ma famille ça :l’ bon sang y ment jamais ! » Et elle ajoute : « ouais, y paraît qu’y était pas FIER, ch’ parie qui ,était plein d’ POGNON : on va p’têt HERITER d’un vrai TRESOR » dit elle avec des éclairs de concupiscence dans les yeux ! :shock: :cry:
Cependant, le Gros en vient à l’objet principal : « tu comprends mon pote, moi, Paris, ch’connais pas, alors tu pourrais pas v’nir avec nous ? » N’écoutant que mon bon cœur, j’acquiesce et 2 jours après, nous voilà partis : Ami 6 break jusque la gare de Tinchennies les Berdoules où nous prenons le patachon tiré par une antique loco à vapeur ; arrêt à toutes les gares, 3h15 pour 60kms … puis, c’est la grande gare du Chef-Lieu et le train de Paris ; le Gros regarde la belle locomotive vert clair, essuie une larme, et me dit « t’as vu, y z’ont des trains électriques, j’en ai toujours rêvé quand j’étais gamin et j’en ai jamais eu ! » :(
Nous voilà dans l’Eglise Saint Honoré d’Eylau, paroisse du cher oncle, pour lui rendre un dernier HOMMAGE … voyez le tableau : la Berthe arbore sa robe de mariée qu’elle a teint en noir en vitesse : quelques traces blanches sont visibles, et le Gros a enfilé le vieux costume noir de son défunt Père : il y a bien quelques trous de mites, mais ils sont de taille modeste et passent inaperçus : pour des héritiers, ils ont grande allure ! :roll: :P

Le lendemain, hop, chez le Notaire : la Berthe est très fraîche dans sa robe à (très !) grosses fleurs, et le Gros, très digne en pantalon blanc (enfin, presque !) et blazer bleu, prêtés par son cousin : il a l’allure d’un yachtman en goguette ! 8) :lol:
Après les courbettes d’usage, le notaire attaque le sujet : « Madame, Monsieur, vous êtes les seuls héritiers de feu Monsieur Jules Belpaire, votre oncle (la Berthe se penche vers l’oreille d’A.B. et lui dit à voix basse : « bon, y a déjà un feu : on va remplacer celui du bistro ! ») selon la Loi, je suis chargé de vous TRANSMETTRE le PATRIMOINE du défunt en son entier (nouvel aparté de Berthe à l’oreille du Gros : « m….. alors, y a un Moine dans sa vie et c’t’un ancien soldat ! ») ... comprenant : l’immeuble de son domicile situé au 69 rue de la Pompe ; d’un immeuble de rapport (s !) situé au 10 de la rue Saint Denis, 75001 PARIS et d’objets de VALEUR dont liste ci jointe, ainsi que diverses actions, notamment sur des gisements pétrolifères ! :roll: :wink: :D

Le couple est au bord de l’évanouissement lorsque Maître Belbedaine ajoute : « il existe toutefois une obligation pour bénéficier de ce testament : peu avant sa mort, votre oncle a appris que vous faisiez commerce de boisson et, pardonnez-moi Madame, parfois de votre corps … une clause existe vous obligeant à vendre ce lieu de perdition et à faire DONATION du produit de cette vente au mouvement des Alcooliques Anonymes ; dès que je serai en possession des documents de cette vente, vous bénéficierez de la totalité de l’héritage. » :( :cry:

Lors, le Gros se lève et dit à Berthe : « je m’doutais bien qui avait un truc, viens ma poule, on va retourner dans not’ bistro et être heureux avec nos potes ! » Et au notaire : « donnez l’fric de c’vieux grigou aux pauvs clodos qui sont sur les quais : y pourront s’acheter du bon pinard ! » :wink: :D

Quand j’vous disais que le Gros avait bon cœur … la preuve, ce soir là, y nous a payé l’Moulin Rouge ! 8) :D