Bjr Phiphine, c'est beau ce que tu dis. C'est rassurant aussi.
Pour "pardonner" il faut d'abord se pardonner à soi-même...parce que finalement nous sommes les ultimes responsables de nos blessures.
Et pour pouvoir "accepter", il faut arrêter de se battre …
Pas simple tout ça :(
Je crois au pardon. Ne pas pardonner c'est une béquille que tu traînes toute ta vie et qui épuise ton physique, ton mental pour finalement faire subir à ton conjoint ton incapacité d'aimer véritablement.
Chlorophylla a écrit : ...

@Carole ...

Peut-être est-il mieux de « pardonner » ...
non pas que la personne mérite ton pardon,
mais parce que toi, tu mérites la paix ...

Image

oui , tellement d,accord avec toi, pardonner c,est ce liberer de la souffrance de
sont ame.
Je viens de relire tout le forum sur le sujet .

Pour ma part je conclus en disant :

Le pardon a une longue traine que porte la mémoire et l'acceptation est cachée dessous .
carole80 . :)
244691153_379340637200652_7806618807733391437_n (2).jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
:roll:
Chlorophylla a écrit : ...

@Carole ...

Peut-être est-il mieux de « pardonner » ...
non pas que la personne mérite ton pardon,
mais parce que toi, tu mérites la paix ...

Image
Accepter est bien plus généreux et de toute façon pardonner c'est se donner la gloire d'accepter que l'autre a eu des faiblesses et que cet autre les sente bien...
pour pardonner faut demander le pardon :mrgreen: sinon cela n'a aucuns sens :|
Le problème n.est pas de demander pardon quand on arrive à l.âge ultime. On a tout de même atteint l'humilité... Le pardonné ou la pardonnée ne peut que s.en sentir mieux s.il prend les devants. Si c.est le pardonneur ou la pardonneuse qui est en quête de la demande du fautif ou de la fautive je crois qu.il s.agit plus d.une exigence d.amour propre de sa part que d.autre chose. Mais par apaisement le fautif ou la fautive peut intelligemment faire assez vite son acte de contrition....Et tout est bien qui finit bien....