...

@Pascaline ...

... ça fait beaucoup de pizzas !! ...

Image
:D Jaguar, perso, j'aime beaucoup tes dernières réponses.
Elles sont beaucoup plus explicites, moins tranchantes.
Tu te donnes le choix de changer de cap.
Tu as fait le choix de n'avoir rien d'arrêter. :wink:

Marquise, ma belle cop', j'ai l'impression que tu ne fais jouer dans tes réflexions que des couples MARIÉS ! (tu sais...ceux qui ont signé pour le pire et pour le pire !

Vivre à deux à nos âges (et je suis loin de me considérer comme une vieille femme !) n'implique pas forcément la routine ni l'esclavage !
...mais vivre à deux dans l'amour, bon sang que c'est bon !

Ça ne veut pas dire non plus perte de liberté.
Je me sens très indépendante mais tacitement liée.
Volontairement.
...et je ne dois pas être la seule à trouver ça très bien !

Il faut parfois mettre des haies autour de son jardin.
...pas pour empêcher l'Autre de partir, mais pour empêcher le vent de tout emporter !


Mais bon...chacun(e) fait selon ce qu'il/elle ressent !
J'aurai pas pu mieux dire Marquise des anges.

On peut bien aimer, même aimer tout court, et ne pas partager la vie à 100 %.
Laisser la liberté à l'autre d'avoir ses petites habitudes...qui risquent de nous gonfler à la longue.. :) et pouvoir garder les notre qui eux aussi... idem :wink:

Et n'empêche... il peut très bien être " the one and only" même si on ne vie pas ensemble. Rien d'égoïste dans tout ça.

Beaucoup entre nous ont beaucoup donné dans la vie, donc laver les chaussettes, cuisiner etc... au jour d'aujourd'hui .je fais avec plaisir et amour... tant que ça ne devient pas et plus une obligation de tous les jours.

J'ai des amis amis, c'est super et très intéressant parce que... quand il n'y a pas de sexe.. l'homme est plus libre de discuter de tout... oui, oui...on peut me contre dire bien-sur. C'est toujours possible de trouver l'âme sœur... mais à notre âge ça devient de plus en plus rare, qu'il faut mieux pas espérer... juste être bien comme on est.
Tout d'abord: on se tutoie dans ces forums ? Cela peut me convenir: je tutoie toutes mes amies et amis, je ne reste au "vous" qu'avec les amants: un truc à moi, je trouve cela plus érotisant. :wink:

Donc:

@Solène: je cosigne tout en ajoutant que parfois, je mets de l'eau dans mon vin.

@Chayonne: eh non, ma cop': pour moi, mariés ou non, pacsés ou non, là n'est pas la question. Un couple est un couple qu'ils vivent ensemble ou non, du moment qu'ils partagent des valeurs, leur lit, la confiance, de l'amour et le respect tout en ayant des projets ensemble. Le papier pour le pire ou le pire n'a rien à voir là-dedans – à mon sens. C'est un peu difficile à expliquer: je suis preneuse si quelqu'un sait le dire mieux que moi !!!
Vivre "à nos âges" à deux n'implique certes pas l'esclavage (on a appris de nos erreurs de jeunesse) ni forcément la routine bien que cette dernière guette toujours et sans vigilance, on tombe vite dedans – que l'on vive ensemble ou non d'ailleurs. Je sens à ta lecture que tu nages dans ce bonheur-là et je suis ravie pour toutes celles et ceux qui en font de même !

@Heureuse15: Bien vu ! D'ailleurs, les petits travers des uns et des autres nous font craquer au début et nous gonflent ensuite, et le délai entre les deux se raccourcit, j'ai l'impression, quand on cohabite.

@les filles: Vous savez quelle est la différence entre le café et les hommes ? Ne cherchez pas, il n'y en a pas: au début ils nous excitent et après ils nous énervent. Et malgré tout: je suis accro… :wink: :wink: :wink:
Tenir une queue, est tout un art de vivre, bien entendu, je parle de celle de la tasse de café.............................................. :lol:

Oui, je sais,..........mais comme Gabin, on ne sait jamais.
pas sur . la queue devant un commerce fermé :roll:
la tasse gaucher ou droitier :roll:
salut onyx bonne route :lol:
Bonjour,

Faisons abstraction des messages postés par @horizontale .

Pour ou contre la vie en couple ? Peu importe, ce qui est important c'est :
l'équilibre . On le trouve où on peut et quand on l'a trouvé on fait tout pour le garder .

"Si je décide de rester prisonnier c'est parce que je me sens libre le tout c'est de savoir de quoi on est prisonnier et comment on se sent libre . "
carole80
(le mot prisonnier est à prendre avec des pincettes )


Concernant les commentaires postés ici, je n'ai aucun argument à opposer attendu que j'estime que chacun est dans son vrai .

Bon dimanche à vous .
...

Tiens ...
@MissHorizontale a pris la verticale direction le fin fond de l'Univers !

Image
je parle rarement

nous ca va faire50 ans de mariage

pkoi penser qu on est prisonier que l un ou de l autre
si j ai envie de parleravec des copains je ne voit pas ouest le mal
faire des sorties on se faitt confiancem mon mari aimejouer au boules

ilest dans un club parfois il y a des nocturnes il rentre 3h du matin j ai confiance
moiil m arrive de faire des sorties entre amies amis
il a confiance aussi

faut pas voirlemal partout et selaisser un peu deliberter dans le couple
chayonne a écrit : :D Jaguar, perso, j'aime beaucoup tes dernières réponses.
Elles sont beaucoup plus explicites, moins tranchantes.
Tu te donnes le choix de changer de cap.
Tu as fait le choix de n'avoir rien d'arrêter. :wink:

Marquise, ma belle cop', j'ai l'impression que tu ne fais jouer dans tes réflexions que des couples MARIÉS ! (tu sais...ceux qui ont signé pour le pire et pour le pire !

Vivre à deux à nos âges (et je suis loin de me considérer comme une vieille femme !) n'implique pas forcément la routine ni l'esclavage !
...mais vivre à deux dans l'amour, bon sang que c'est bon !

Ça ne veut pas dire non plus perte de liberté.
Je me sens très indépendante mais tacitement liée.
Volontairement.
...et je ne dois pas être la seule à trouver ça très bien !

Il faut parfois mettre des haies autour de son jardin.
...pas pour empêcher l'Autre de partir, mais pour empêcher le vent de tout emporter !


:


Mais bon...chacun(e) fait selon ce qu'il/elle ressent !



) bien évidement qu'il faille modifier le cap de temps en temps, rien n'est coulé dans du béton. Ce qui est aujourd'hui sera peut-être autre demain, il faut alors réajuster le tir.

Je que je prône pour moi tout d'abord et que je conseille à qui veut entendre est de choisir rationnellement en toute connaissance de cause et assumer son choix... ne pas remettre en question tout le temps j'ai tii bien fait ou pas.

Je ne me pose jamais ces questions, mais comme je disais, je me demande est-ce ce que je veux, est-ce que ça me convient parfaitement... si la réponse est je ne sais pas ou non... je m'enligne alors vers une autre direction...

(En passant, si ma réponse est je ne sais pas, je ne suis pas certaine... c'est carrément pas un oui... sans aucun doute... donc je suis à coté de la trac.)

A-t-on du temps à perdre pour ne pas vouloir tout mettre en branle pour se sentir heureux et bien en toute simplicité?
pour
Enfin quoi ? L' amour à 50 ans serait - il le même qu' à 25 ? aurions-nous le meme besoin de faire des enfants puis les élever pendant 20 ans ? (ce qui est beaucoup plus facile, il faut bien le reconnaître, quand on habite sous le même toit !)
Je refuse de considérer l'amour comme un mythe, je ne vois rien de dégradant à reconnaître que c'est un besoin, et que le besoin d'amour n'est pas exactement le même à 25 et à 50 ans.
Alors, vivre chacun chez soi et considérer que c'est la fête quand on passe la nuit ensemble, ou qu'on s'offre week-end en amoureux, je trouve ça magique (même si on passe souvent la nuit ensemble et presque tous les week-end).
Et si on ne se connaît pas par cœur, si la relation n'est pas fusionnelle, si on est encore surpris parfois, si l' autre conserve sa part de mystère, est-ce vraiment grave ?
Pendant 46 ans j'étais pour, maintenant je suis contre
Nous étions très fusionnel
On ne pas vivre deux fois la même chose dans sa vie
(d'ailleurs je dépasserais limite d'âge, enfin celle de l'espérance de vie)

Une amie a qui je posais le question de savoir pourquoi sur le site les femmes espéraient un homme plus jeune qu'elles (espérance de vie)
Ce point de vue est foncièrement humain !!!
mais je suis hors sujet
D'emblée comme ça je dirais que je suis contre. Ensuite tout dépends de ce que l'on va éprouver au fil du temps, on ne peut pas le savoir. En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'il faut prendre son temps. Normalement, l'expérience doit nous aider. Prendre ce qui vient, , vivre ces instants, voir au fur et à mesures......
bonjour

moi ce qui me frappe toujours c 'est l'insistance à tout prix de se remettre en couple :mrgreen: :|

certains en sont à leurs 3eme mariage ratés, ou divorce parfois 5 fois divorcé et mise en couple ,autant de pensions alimentaires à payer avec des enfants souvent encore en bas âges ou ados, que recherchent-ils vraiment au fond? :idea:

me demande si c'est pas une combine pour aider à les payer d'ailleurs, pour certains ou éléver les gosse et sortir le chien ? :idea: :idea:

dans le doute , réflechissons bien je dois avouer que c'est çà aussi qui me fait dire dans le doute abstient toi :idea: