Bofff... Supprimons le mariage ou...marions les tous!!! :lol:
carole80 a écrit : Bonjour,

J'ai du mal avec ce "chacun chez soi " . C'est tout sauf une vie de couple . Je vois la chose comme : avoir besoin d'un truc , aller le chercher, s'en servir et le remettre à sa place quand on n'en a plus besoin .

On peut très bien , c'est normal , avoir besoin d'être seul(e) , se sentir 'libre " et sans attaches tout en vivant en couple , cela suppose une grande complicité une grande compréhension mutuelle et un grand respect de l'autre mais surtout (et c'est là que le chacun chez soi peut se comprendre ) une réelle envie de faire sa vie avec l'autre , une certitude quoi ....on a trouvé, on n'a plus besoin de chercher, on est sur(e) de soi . On n'anticipe pas sur le pire et on se focalise sur le meilleur .

En fait le chacun chez soi n'est-ce pas une formule pour dire : je préfère vivre seul(e) tout en ayant des amant(e)s ? Et en changer quand je veux ? ou "je ne suis pas sur(e) de moi ou de lui ou de nous ?


Si vous lisez mon commentaire , sachez que je n'affirme rien . Je me pose juste la question .

Bonne journée à vous .


Pourquoi conclure que le fait de choisir de garder son chez soi et se fréquenter chez l'un ou l'autre fait en sorte qu'on puisse déduire à une relation d'amant\amante et vouloir reléguer l'autre aux oubliettes pour en choisir un autre au gré de la température.

Je serais tellement étonnée si un jour, je devais cohabiter avec un ''conjoint''. Mon chez-moi m'est très cher. C'est mon refuge, ici je fais ce qui me plait, quand il me plait, pas de compromis dans mes décisions en ce qui concerne les lieux.

Je ne vois pas pourquoi une relation devrait être moins vraie puisque le couple n'est pas fusionné. Je pense que le fait justement d'avoir son propre espace joue un plus dans la relation, bien évidemment, une personne dépendante affectivement, ne saurait s'y plaire.
je ne déduis rien . Je pose une question .
Le mieux, il me semble, c'est deux logements voisins et conçus pour que les deux y résident, afin de se voir quand on en a envie, quand c'est nécessaire, voire vital. Il y a longtemps que j'avais dit ça à mon ex mari et il en avait été offusqué.
N'empêche... Quand je regarde nos clubistes qui ont rebâti une vie à deux, et bien c'est ce choix qu'ils ont fait, autant que possible... et si pas possible, et bien ils sont tout de même dans la même ville...
La plupart d’entre nous ont vécu en couple sous le même toit,
Le tube de dentifrice non rebouché, la planche du wc non rabattue, le désordre vestimentaire, les poubelles non sorties / triées, nos séries ou film trop violent, trop romantique, trop ….ont ils fait de nous des reclus de la société ?
Le par ce que je le vaut bien et l’égocentrisme sont ils devenus des valeurs essentielles….apparement oui
Je ne juge pas, chacun est libre de ses choix d être…ou pas en relation, de prendre du bon temps avec ou sans engagements.
Il est vrai que le vivre ensemble apporte bonheur sécurité …et sont lot de divergences, de priorités,une solution serait un partie de l’habitation qui serait un espace sur invitation ou le plaisir de se retrouver à soi ou plus si affinités ouvrirait ou à une ouverture d’esprit et de liberté.
Retrouvons dans la simplicité de nos envies ce plaisir d être en relation partagée, engagée, espace de liberté et du plaisir d être ensemble.

Que 2020 et sa suite soit le rendez-vous de l amour
oui 2022 aussi :?
Justmich votre solution est bonne mais il faut s'y préparer ...