toujourscurieux a écrit : Bonjour Amélie malheureusement, votre commentaire est exact à 100 % En réalité je pense que vous mettez au jour 1 structure sociale apparemment épisodique mais que ce soit en habit de gilet jaune ou en habit de contestataire du vaccin; il y a dans la société française 1 certain volume d'certain plasma qui sera toujours là Les jacqueries font partie constituante de notre histoire qu'elles elle soient peintes en bleu, blanc ou rouge, elles seront toujours le repoussoir du pouvoir Bonne journée et dites-nous comment vous vivez la vague covid à+

Mais oui mais les Jacques avaient mille bonnes raisons de se révolter eux qui crevaient de faim !
les Jacobins issus du Siècle des lumières qui défendaient la connaissance, l'égalité, la liberté et la fraternité , ont commis des crimes et des atrocités pour être eux-mêmes le plus souvent raccourcis (guillotinés ) !

ici, nous avons affaire à des complotistes qui ont raison " en tout " qui savent "eux " et qui forcément ont avalé le Saint-Esprit ( la science infuse)

Tous ceux qui n 'adhèrent pas à leurs théories sont des pauvres cons ignares qu'ils veulent sauver malgré eux !

quelle vanité dangereuse et meurtrière !
Pour répondre à TJC : je vis mal le COVID tout comme vous tous. Depuis un an et demi, j'ai perdu la moitié des participants à mes sorties parce que j'impose la traçabilité, le masque, la division en petites équipes que je décide moi-même selon des critères autres que affinités amicales. J'ai perdu de amies non vaccinées qui dormaient chez moi quand il y avait une sortie qui les intéressait et qu'elles habitent trop loin pour faire route tôt. Non pas parce qu'elles n'étaient pas vaccinées (je ne suis pas fanatique - ma fille et petite fille étaient parmi les réfractaires !!!) mais parce qu'elles ne se pliaient pas à mes règles de prudence dûment réfléchie (d'autant que je ne veux pas perdre mes prestataires de loisirs et qu'ils me font entièrement confiance et que je dois même me plier à leur refus légitime d'un groupe trop important et même parfois de la totalité de mon groupe s'ils sont déjà "complets" selon les règles sanitaires). Dure époque où la douceur de vivre passe par la rigueur incomprise. Et je me sens si mal intérieurement de perdre la spontanéité chaleureuse de mes "amies" libertairtes. Finalement je me retrouve avec celles qui ont une tête : elles sont moins attachantes mais elles , elles me font confiance à 100 pour cent (il y a aussi des ils mais ceux-là c'est différent, ils viennent pour les rencontres avec les rencontreuses). Et pour finir ma soeur vaccinée meurt du Covid (enfin, il y avait son Parkinson qui l'avait bien amenuisée).
Je ne m'attendais pas tout de même à tant de bêtise humaine. Même nos chiens quand nous leur faisons subir des vaccins savent que c'est pour leur bien !!!
Voilà comment je vis cette absurdité du refus de vaccin. Mais je vois pire : des médecins qui ont la confiance de leurs patients qui cependant osent leur refuser de se faire vacciner... Et il y a pire aussi hélas : des médecins qui voyagent avec un faux certificat de vaccination ou qui ont voyagé avec un faux motif impérieux. Je suis aussi mal que vous. Je ne pardonne pas la bêtise ; nous avions la chance de notre insularité car aucun cas local de COVID durant le premier confinement de l'an dernier. Il ne tenait qu'à la population de maintenir cette territorialité bienheureuse en acceptant la vaccination si elle ouvrait ses frontières et laissait voyager les siens. Mais voilà, le refus stupide, grégaire, primitif a eu raison de la RAISON.
TJC, tu es médecin et tu comprends que je sois malade intérieurement de cette déraison presque générale. Le vaccin contre la connerie N'EXISTE PAS... On devrait l'inventer et le faire à la naissance obligatoirement. Il y a des moments où je deviens tyran et totalitariste.
Bonne journée aux gens sensés, bonne journée aux insensés individualistes et qu'ils sachent enfin sortir de leur cécité mentale.