Échangisme, la fin d’un tabou ?

Échangisme, la fin d’un tabou ?

5 | 996 Consultations

L’échangisme est une pratique sexuelle adoptée par les libertins qui consiste, de manière consentie, à changer de partenaire sexuel entre couples au cours d'une partie de plaisir. Si la relation sexuelle exclusive reste la norme dans notre société, et que pour beaucoup l’échangisme relève du pur fantasme, les couples seraient de plus en plus nombreux à franchir le pas. Le nombre croissant de clubs spécialisés l’atteste, on en compte plus d’une centaine aujourd’hui en France. Mais les adeptes se retrouvent aujourd’hui aussi dans des saunas « libertins », des soirées organisées par des particuliers ou de manière quasi clandestine sur des parkings, forêts, plages… Comment comprendre ce phénomène ? Nous reviendrons sur les origines du libertinage avant de nous intéresser à l’évolution de la scène échangiste en France. Nous nous demanderons enfin quels sont les ingrédients pour réussir une telle expérience et les écueils à éviter pour ne pas mettre son couple en danger.

 

Origines du libertinage

Avant d’évoquer l’angle charnel, il est utile de souligner que le libertinage est, à l’origine, un courant intellectuel né au XVIe siècle. Il renvoie au nom latin « libertinus », qui désigne, dans la Rome antique, un esclave affranchi de l’autorité de son propriétaire. Cette volonté d’affranchissement s’est d’abord manifestée dans le rejet des normes, dogmes et de l’austérité imposés par la religion. Le libertinage s’est ensuite affirmé comme un mode de pensées qui prône la liberté intellectuelle et morale. Détaché des représentations traditionnelles imposées par l’Église, le libertin, souvent très érudit, ne reconnait que l’existence terrestre, dont il faut tirer un maximum de jouissances. Les libertins sont alors très influencés par la philosophie d’Epicure et se retrouvent au XVI e siècle pleinement dans le courant humaniste tourné vers les sciences, la philanthropie et la philosophique. C’est au XVIIIe que l’aspect sensuel et charnel du libertinage explose. S’il conserve les fondements philosophiques que l’on vient d’évoquer, on observe un regain d’intérêt pour la vie amoureuse à travers laquelle les mœurs se libèrent. Le courant libertin est alors associé à la libération sexuelle, aux jeux érotiques et autres pratiques alternatives. C’est aussi toute une littérature libertine qui émerge dont les œuvres phares sont : Les liaisons dangereuses de Laclos, les cent vingt journées de Sodome (publiée tardivement) ou encore Confessions du Comte de ***, de Charles Duclos. Le libertin y est toutefois souvent décrit de manière péjorative comme un être aux mœurs légères, un séducteur amoral, menteur. On pense naturellement au Don Juan de Molière.  

 

La scène échangiste aujourd’hui

L’IFOP a mené en 2014 une grande enquête sur la pratique des différentes formes de sexualités collectives en Europe. Il en ressort que si les européens conservent une vision assez traditionnelle de la sexualité de couple, qui doit rester exclusive, une proportion croissante de la population montre de l’intérêt pour des pratiques alternatives, dont la sexualité de groupe. 7 % de la population française déclare avoir déjà fréquenté un club échangiste, contre 2,6% en 2006 ! Mais attention, cela représente 11 % des hommes contre 3% seulement des femmes. Les Belges sont en Europe les champions de l’échangisme puisque 9% affirment aller dans les clubs spécialisés. Les hommes seraient plus intéressés par la multiplicité des partenaires sexuels et les pratiques à plusieurs. Si l’âge moyen des pratiquants tournait autour de 40 ans il y encore quelques années, de plus en plus de jeunes couples semblent attirés par cette pratique. L’initiative viendrait le plus souvent des hommes, mais constat intéressant, ce serait les femmes qui, si elles ont été convaincues par une première expérience, insisteraient pour recommencer.  

 

Comment expliquer l’engouement actuel pour cette pratique ?

 On peut tout d’abord expliquer ce phénomène par la multiplication des sites internet spécialisés qui facilitent les rencontres des pratiquants. D’autre part, la libéralisation des mœurs dans notre société entraine une augmentation des sources de fantasmes. Si la fidélité reste la norme, celle-ci peut être perçue, plus qu’auparavant, comme génératrice de frustrations.  Face à cette insatisfaction, l’échangisme semble représenter pour certains un bon moyen d’assouvir ses fantasmes sans officiellement tromper son ou sa partenaire. Enfin, on peut établir une corrélation entre consumérisme et hausse de la pratique du libertinage. La sphère intime semble emboiter le pas à notre société qui privilégie la recherche constante de la nouveauté et de la quantité.

 

Motivations des couples échangistes

Outre la recherche du pur plaisir sexuel, la première raison invoquée est souvent le besoin de pimenter la relation, d'éviter la routine qui, à terme, peut entrainer un profond désir d'aller voir ailleurs, mais en cachette. Se tourner vers une sexualité à plusieurs, c’est aussi pour certains un moyen de se rassurer sur leur couple. Quand ils se retrouvent en tête-à-tête, ils sont satisfaits de constater la solidité de leur union après être passés par des aventures furtives. A noter que pour les hommes en particulier, multiplier les partenaires est généralement un moyen de les rassurer sur leur virilité.

 

Une expérience loin d’être anodine pour le couple

Le couple échangiste a généralement une conception différente de la relation amoureuse par rapport à la norme établie. L’amour est présent, le respect aussi mais les protagonistes peuvent avoir d’autres partenaires sexuels. Avant de se lancer dans une telle aventure, il a souvent établi un code de conduite. La jalousie semble être absente car les règles et les limites ont été bien définies. Le couple peut par exemple convenir de ne jamais embrasser une autre personne sur la bouche. Pour que ça marche, l’échangisme est une expérience qui doit impérativement être désirée par les deux partenaires. Il doit y avoir un dialogue constructif au préalable au travers duquel chacun exprime ses désirs mais aussi sa conception de la pratique. Mais il est en théorie presque impossible de savoir si les deux sont vraiment consentants dès lors que les sentiments entrent en jeu. L’un voudra peut-être faire plaisir à l’autre, par amour et éviter de le décevoir…  Le couple risque alors de se mettre en danger. Complicité et confiance semblent donc être les deux mots clé d’une pratique échangiste réussie.

Que vous inspire ce genre de pratique ? Avez-vous déjà été sollicité(e) par votre partenaire ? Oseriez-vous nous révéler une expérience échangiste ?

Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : Atlantis

charlotte4575, 18.03.2021

Chlorophylla
0 | 26.03.2021 11:05

Bonjour !

Deux couples dans mon entourage ont pratiqué l'échangisme. 
Pour le premier, cela avait été suggéré au départ par Monsieur. Au final, au bout de six mois Madame a demandé le divorce : cette expérience lui avait permis de découvrir qu'une relation sexuelle pouvait durer plus de trois minutes ...
Pour le deuxième, ils ont aussi divorcé trois ans plus tard, sans plus de précision.

Précaution :
... on ne joue pas avec une grenade dans un dépôt de munitions ...

Mysweetlord
0 | 23.03.2021 10:04

Bonjour à tous ! Oui Douxal , j'ai pour une fois beaucoup apprécié le commentaire d'Amelie ! Quand l'amour est grandiose chez soi , on ne va pas butiner ailleurs !

onyx30
1 | 21.03.2021 17:47

L'échangisme, c'est un peu comme la restauration.................l'on ne mange pas tous les jours le même menu..........................mdr...........

AMELIE97
2 | 21.03.2021 04:28

Bonjour Domie Dokkaz,
Je suis tout à fait d'accord ; ça ne peut rien arranger dans un couple, bien au contraire.
Bien inspirée ? Lol... j'ai trouvé plaisant de revêtir le je et le jeu masculins. Essaie, c'est marrant.
Bise et bonne journée.

Dokkaz
2 | 20.03.2021 10:36

Bonjour tout le monde !

Amélie, te voilà bien inspirée ;)

Je ne sais pas si l'échangisme peut rapproché un couple, le sauver et le ressouder, je crois plutôt le contraire.

Bon week-end à toutes et à tous.

AMELIE97
1 | 20.03.2021 05:05

Salut Douxal, je vais te raconter comment ça c'est passé pour moi Laxoud et ma femme Lolly. Et bien, à vrai dire, yavait un certain temps que je titillais ma Lolly quand nous nous trouvions près du grand Jo des Minimes que tu dois connaître, en tout cas je suis sûr que tu as repéré depuis longtemps son Amandine désirable. Lolly me disait en minaudant que non, le grand Jo ne lui disait rien. N'empêche qu'un soir où nous sortions de la boite de nuit Esmeralda, je pris par la taille Amandine qui titubait un peu et le grand Jo ne trouva pas plus mal que de porter Lolly à sa décapotable. Nous montâmes à bord, moi derrière avec Amandine, et mes mains dans ses seins. Je me doutais bien, à la lenteur à laquelle il conduisait, que Jo avait de son côté laissé certaines libertés à Lolly dont je ne voyais plus la tête et à vrai dire je m'en fichais un peu. Et c'est ainsi que nous nous retrouvâmes sur les tapis moelleux de son living. Ensuite j'en sais trop rien... J'ai dû embrasser l'une ou l'autre dans l'obscurité tout en reconnaissant parfaitement le musc d'Amandine qui me plaisait de plus en plus. Puis Amandine se rhabilla en me disant "on se tire chez toi" et Lolly et Jo étaient très affairés dans leur excitation amoureuse. Amandine et Lolly se sourirent et je me dis qu'après tout, j'avais ce que j'avais cherché.

douxal
2 | 19.03.2021 08:15

et oui Amélie, l'écriture est aussi une belle façon de dire ce qui au fond de nous est aussi désirant. L'écriture peut nous faire vivre, (faire "exister"), ce que notre morale nous interdit de vivre. Même si souvent nous n'avons pas envie de partager le bonheur que nous tenons, que nous embrassons.
Donc, oui Amélie, si vous avez ce talent évocateur, je serais ravi de vous lire. Merci
douxal

Ebbie2
2 | 19.03.2021 07:32

Coucou....j'ai une amie qui a osé tenter cette expérience..
Elle était ravie....et selon elle ça a rapproche son couplé..

Ebbie

AMELIE97
2 | 19.03.2021 05:39

Ce genre de pratique , ce qu'il m'inspire ? Et bien que je devrais m'instruire, pardi , donc me procurer certains des livres que vous citez Charlotte (à part Laclos qui fait partie des classiques). Je dirai plus sérieusement qu'une femme n'a rien à gagner dans l'échangisme, sinon de découvrir un amant qui lui convienne mieux que son compagnon, mais cela suffira -t-il à son épanouissement ? Certes non. Donc un couple d'échangistes n'est qu'un couple insatisfait de sa propre relation sexuelle. Il marche bien intellectuellement, professionnellement, mais amoureusement, il est vide, complètement vide. Il s'entend comme deux complices, deux personnalités à l'intelligence supérieure, mais attention au scandale qui peut à un moment détruire cette entente (JSK et sa femme ont divorcé !) .
Non aucun de mes "partenaires" (fichtre j'ai eu des maris on ne peut plus sérieux sur l'affaire et le père de ma fille aussi et mes amants n'auraient pas du tout apprécié non plus).
Si j'oserais vous révéler mon expérience ? Et bien, je peux toujours vous en inventer une si ça vous chante... Je ne me suis jamais lancée dans l'écriture plus bas que la taille mais après tout, l'essai, s'il vous tente, je peux le faire.