La passion

La passion

11 | 1112 Consultations

Dans son sens philosophique, la passion, du latin patior, pati, et du grec pathos, signifie la « souffrance », le « supplice », l'« état de celui qui subit » et désigne l'ensemble des pulsions émotionnelles et primitives de l'être humain qui, lorsqu'elles sont violentes, entravent sa capacité à réfléchir et à agir de manière raisonnée. Au sens moderne, la passion est un sentiment d’attirance irraisonné voire obsessionnel envers une personne, mais également un objet, un loisir ou encore un concept. Irrésistible, inexpliquée, dévorante, envahissante, la passion est un sentiment exceptionnel qui parvient à bouleverser tout sur son passage et dont une personne ne sort généralement pas indemne. Passion amoureuse, sportive ou pour les arts, la passion domine intégralement notre raison. Petit tour d’horizon des différents aspects de la passion.  

 

La passion amoureuse

La passion amoureuse appartient à ce grand bouleversement et correspond à une forte sensation de fusion qui ne parvient que difficilement à supporter une séparation. Elle commence dans la majorité des cas par le coup de foudre. Vous croisez par hasard une personne et ne parvenez plus à la sortir de votre tête. Le coup de foudre est accompagné d’une passion dévorante et enivrante réciproque. Une exaltation, une ivresse, une flamme si forte qu’elle peut, dans le tourbillon amoureux, vous faire perdre votre individualité, votre personnalité.  « La passion amoureuse est un tourbillon violent qui s'empare de nos facultés, de nos pensées, de nos sensations, et les porte toutes d'un seul côté, sur un seul point. Si nous trouvons des forces extraordinaires pour ce qui émane de ce foyer brûlant, tout ce qui y est étranger est aussi comme anéanti pour nous. Nous n'existons plus que par une partie de nous-mêmes qui absorbe toutes les autres. », Constance de Théis ; Les pensées diverses (1835).

 

Représentation de la passion au théâtre

Elle est sans conteste l’un des sujets qui ont séduit les plus grands artistes. Dans le théâtre de Racine, passion et fatalité sont indissociables. « feux », « fers », « flammes », ces images évoquent au XVIIe la violence irrésistible de la passion amoureuse. Jamais avant Racine, Molière ou La Rochefoucauld, on ne l’a analysée avec une telle acuité. L’amour naît d’un regard, d’un rien, et provoque soudain un trouble dont les effets physiques sont toujours fortement notés. Passion irrépressible, l’amour domine le théâtre racinien. Mû(e) par une idée fixe, prêt(e) à toutes les violences pour s’assurer la possession de l’être aimé, l’amoureux(se) s’enferme dans une aliénation croissante. L’amour passionnel est montré jusque dans ses manifestations physiques ; ainsi, Phèdre rougit, pâlit, tremble à la vue d’Hippolyte. Racine dépeint aussi les douceurs de sentiments tendres, purs d’amants qui se heurtent à la fureur d’un(e) amoureux(se). Chaque tragédie s’ouvre sur une crise passionnelle qui sera exacerbée par des obstacles : interdits familiaux, raison d’État, ou intérieurs, comme un fort sentiment de culpabilité. La crise s’amplifie graduellement jusqu’à une issue le plus souvent fatale. Effectivement le héros qui souffre d’un amour pathologique est incapable d’obéir à la raison.

 

Passion pour un sport, un métier, un loisir : une source d’énergie

De la passion à l’addiction au sport : un bel exemple est le personnage de Jacques Mayole dans le film Le Grand Bleu dans lequel la passion qu'il voue à l’apnée et à l’océan nous irradie. Le héros est pris par une émotion si forte que celui-ci va à l’encontre de la raison jusqu’à en mourir. Sur le plan professionnel, la passion peut être considérée comme un moteur, un avantage considérable qui permet de se dépasser et de mieux faire face aux mauvaises surprises puisque la passion fournit une énergie inépuisable, une grande motivation. Une personne passionnée par son métier peut avoir le sentiment ou l’impression de ne pas « travailler ». Par ailleurs cela est un immense privilège de pouvoir faire de sa passion son métier,  prenons l’exemple de chanteurs, d’écrivains, de musiciens ou de sculpteurs.

 

Que vous inspire le thème de la passion ? Avez-vous été ou êtes-vous passionnément amoureux(e) ? Une passion amoureuse se termine-t-elle forcément mal ?  Avez-vous une passion pour un loisir quelconque ou avez-vous fait de votre passion une profession ? Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Fotolia  :  auteur kardd

Betty_Nelly, 25.10.2018

NELLIA
0 | 13.01.2019 06:35

Le coup de foudre passionnel ! C'est affreux et délicieux, on a 16 ans, on ne réfléchit plus, on ne peut pas... impossible de se décentrer de la personne aimée. Tout vous ramène à cet être idéalisé. Et les nuits à pleurer... "il ne m'aime pas, il va me quitter..." "et les nuits à sourire, il m'a écrit... je vais le revoir ! " Oui terriblement enivrant et difficile à vivre, mais ON VIT !

La passion dans une ou des activités, son métier ... OUIIIIIIIIIIIIIIIII ! c'est un moteur, ce qui fait avancer. Je suis d'accord pour dire que celui qui vit à côté d'un(e) passionné(e) a intérêt à avoir des centres d'intérêt différents ou les mêmes et aussi à savoir garder sa place.... peut être aussi à faire vivre une passion amoureuse à l'autre.... Un être passionné aime rarement la tiédeur et l'ennui....

mulocri
0 | 31.10.2018 10:35

La passion amoureuse même si elle peut aller jusqu'à la souffrance, même s'il faut une grande force en soi pour s'en sortir. Même s'il en ressort des cicatrices à vie. Je ne regrette pas de l'avoir vécue pendant 15 ans et je plains ceux qui ne la connaisse pas.

Edel13
1 | 27.10.2018 22:01

La passion c'est bien pour celui qui l'a et lourd à gérer pour ceusses qui partagent la vie du passionné, si tant est qu'il ne la partage pas ... Dans ce cas là ils la subissent.

Quant à la passion dans l'amour, ça te rend un peu frappadingue ^^. Bref, tu l'as compris je ne suis pas une passionnée née ;)

utopique
2 | 27.10.2018 13:35

La passion amoureuse : je m'en méfie !, c'est un peu comme une folie du coeur et des sens et ressemble à une maladie aiguë mais qui ne dure pas longtemps.
Je lui préfère l'Amour basé sur l'estime, les qualités morales, même s'il peut changer de forme, il est plus durable et garde toujours le même fond .
La passion peut devenir fanatique , et là, tout est balayé , on s'isole de plus en plus , on ne pense qu'à ça , on devient infréquentable pour les autres . à moins qu'ils partagent eux aussi la même passion ( la musique, la moto, la voiture .... )
Pour un métier ou un loisir je préfère les termes enthousiasme, intérêt, penchant , ou PLAISIR .
Dans tous les cas il ne faut pas tomber dans l'excès qui finit par détruire ..

Lemarin8
1 | 27.10.2018 12:52

Oui ma passion La Mer, l'eau, La voile, le bois j'en ai fait mon métier : charpentier de marine et cette passion plus que cinquantenaire est toujours là, un beau gréement, une belle pièce en bois

merou06
1 | 26.10.2018 16:58

Bonsoir
La passion amoureuse... Le coup de foudre ...
A vivre au moins une fois ! !
... si agréable de vivre sur un petit nuage ...

roselune
1 | 25.10.2018 16:59

la passion est une bulle dans laquelle on rentre pour être heureux pour moi ,,j'ai la passion du bricolage, de la poésie, de la danse,,le bricolage j'en n'ai fait mon métier pendant 5 ans puis probléme de genoux j'ai du arrêter mais je continue chez moi,,quant à la passion amoureuse,,,, j'en n'ai connu 2 c'est un amour fou on ne voit pas les défauts c'est fort !! c'est un coup de foudre!! je préféré attendre un moment et vivre une passion qu'un simple amour,,,malheureux ce sont qui ne l'ont jamais connu,,,et bonne chance à ceux qui le rencontreront bientot !!!

DANIMM
1 | 25.10.2018 16:39

hello,
"Rome, unique objet de mon ressentiment,
Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant,
Rome, qui t'a vu naître et que ton coeur adore,
Rome, enfin que je hais parce qu'elle t'honore,
...
voir le dernier Romain à son dernier soupir,
moi seule en être cause et mourir de plaisir."
Tirade de Camille - Horace - Corneille
nous l'avons tous (tes) apprises par coeur au collège et des années plus tard, nous sommes encore capables de la réciter ou déclamer (euh !) avec le feu de notre passion juvénile.

moi, je peins (tous les jours) même si je n'ai jamais réussi à en faire mon métier.
Moment magique que celui où la toile se couvre de couleurs. Lorsque je pénètre dans mon monde, le temps s'abolit et je ne ressens ni le chaud ni le froid. C'est cela la passion.

patrick44
2 | 25.10.2018 14:06

Bonjour Betty, depuis 3 ans une passion !! chanter...chanter...chanter de la variété française
dans des karaokés, des soirées privés avec mon matériel de sono.Je ne m'en lasse pas !!

Ebbie34
4 | 25.10.2018 13:18

Coucou...ahh..la passion !
J'aime les personnes passionnées...
Ils ont cette flamme et force en eux pour l'amour ou pour un loisir...
Perso, je suis une passionnée de poterie..ça me procure un plaisir immense de travailler la terre..
Après dans la vie amoureuse..aussi, je peu être passionnée...c'est très beau de vivre un amour passionné...plus rien compte que le moment passé avec l'être aimé...si intense...j'en frisson..sourire....
Bisous Ebbie34