La passion

La passion

11 | 4769 Consultations

Dans son sens philosophique, la passion, du latin patior, pati, et du grec pathos, signifie la « souffrance », le « supplice », l'« état de celui qui subit » et désigne l'ensemble des pulsions émotionnelles et primitives de l'être humain qui, lorsqu'elles sont violentes, entravent sa capacité à réfléchir et à agir de manière raisonnée. Au sens moderne, la passion est un sentiment d’attirance irraisonné voire obsessionnel envers une personne, mais également un objet, un loisir ou encore un concept. Irrésistible, inexpliquée, dévorante, envahissante, la passion est un sentiment exceptionnel qui parvient à bouleverser tout sur son passage et dont une personne ne sort généralement pas indemne. Passion amoureuse, sportive ou pour les arts, la passion domine intégralement notre raison. Petit tour d’horizon des différents aspects de la passion.  

 

La passion amoureuse

La passion amoureuse appartient à ce grand bouleversement et correspond à une forte sensation de fusion qui ne parvient que difficilement à supporter une séparation. Elle commence dans la majorité des cas par le coup de foudre. Vous croisez par hasard une personne et ne parvenez plus à la sortir de votre tête. Le coup de foudre est accompagné d’une passion dévorante et enivrante réciproque. Une exaltation, une ivresse, une flamme si forte qu’elle peut, dans le tourbillon amoureux, vous faire perdre votre individualité, votre personnalité.  « La passion amoureuse est un tourbillon violent qui s'empare de nos facultés, de nos pensées, de nos sensations, et les porte toutes d'un seul côté, sur un seul point. Si nous trouvons des forces extraordinaires pour ce qui émane de ce foyer brûlant, tout ce qui y est étranger est aussi comme anéanti pour nous. Nous n'existons plus que par une partie de nous-mêmes qui absorbe toutes les autres. », Constance de Théis ; Les pensées diverses (1835).

 

Représentation de la passion au théâtre

Elle est sans conteste l’un des sujets qui ont séduit les plus grands artistes. Dans le théâtre de Racine, passion et fatalité sont indissociables. « feux », « fers », « flammes », ces images évoquent au XVIIe la violence irrésistible de la passion amoureuse. Jamais avant Racine, Molière ou La Rochefoucauld, on ne l’a analysée avec une telle acuité. L’amour naît d’un regard, d’un rien, et provoque soudain un trouble dont les effets physiques sont toujours fortement notés. Passion irrépressible, l’amour domine le théâtre racinien. Mû(e) par une idée fixe, prêt(e) à toutes les violences pour s’assurer la possession de l’être aimé, l’amoureux(se) s’enferme dans une aliénation croissante. L’amour passionnel est montré jusque dans ses manifestations physiques ; ainsi, Phèdre rougit, pâlit, tremble à la vue d’Hippolyte. Racine dépeint aussi les douceurs de sentiments tendres, purs d’amants qui se heurtent à la fureur d’un(e) amoureux(se). Chaque tragédie s’ouvre sur une crise passionnelle qui sera exacerbée par des obstacles : interdits familiaux, raison d’État, ou intérieurs, comme un fort sentiment de culpabilité. La crise s’amplifie graduellement jusqu’à une issue le plus souvent fatale. Effectivement le héros qui souffre d’un amour pathologique est incapable d’obéir à la raison.

 

Passion pour un sport, un métier, un loisir : une source d’énergie

De la passion à l’addiction au sport : un bel exemple est le personnage de Jacques Mayole dans le film Le Grand Bleu dans lequel la passion qu'il voue à l’apnée et à l’océan nous irradie. Le héros est pris par une émotion si forte que celui-ci va à l’encontre de la raison jusqu’à en mourir. Sur le plan professionnel, la passion peut être considérée comme un moteur, un avantage considérable qui permet de se dépasser et de mieux faire face aux mauvaises surprises puisque la passion fournit une énergie inépuisable, une grande motivation. Une personne passionnée par son métier peut avoir le sentiment ou l’impression de ne pas « travailler ». Par ailleurs cela est un immense privilège de pouvoir faire de sa passion son métier,  prenons l’exemple de chanteurs, d’écrivains, de musiciens ou de sculpteurs.

 

Que vous inspire le thème de la passion ? Avez-vous été ou êtes-vous passionnément amoureux(e) ? Une passion amoureuse se termine-t-elle forcément mal ?  Avez-vous une passion pour un loisir quelconque ou avez-vous fait de votre passion une profession ? Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Fotolia  :  auteur kardd

Betty_Nelly, 25.10.2018