S'aimer malgré la différence d'âge

S'aimer malgré la différence d'âge

19 | 19253 Consultations

Selon Blaise Pascal, « L’amour n’a point d’âge : il est toujours naissant » car la différence d’âge n’a jamais empêché un cœur d’aimer. Vous avez tous entendu parler du phénomène cougar mais les unions entre personnes d’âge différent ont toujours existé ! Aujourd’hui en France, plus de 14% des couples ont une différence d’âge d’au moins 10 ans, un chiffre en hausse puisqu’ils n’étaient que de 8% dans les années 50. Ils ont dix, vingt, trente ans d’écart mais cette différence d’âge ne les a pas empêchés de se mettre en couple. Quelles sont les raisons poussant ces couples à se former, quels obstacles rencontrent-ils et comment les surmontent-ils ?  Nous faisons le point sur ces couples singuliers qui interrogent.

 

Besoin de sécurité, recherche de stabilité ou pur hasard

« Il a l’âge d’être son père », « Elle pourrait être sa fille »… Des remarques que chacun d’entre nous s’est déjà faites, volontairement ou non en voyant un couple avec une grande différence d’âge. Toutefois, si ce n’est pas la raison majeure, cette quête d’un père ou d’une mère peut animer, inconsciemment, des personnes en manque affectif, s’ils ont vécu une situation d’abandon ou la perte d’un parent.

Nombreux sont ceux à parler seulement de hasard ou de destinée comme tout autre couple d’ailleurs.

Pour Pascal Duret, sociologue et spécialiste du couple, ces hommes et femmes qui s’engagent dans des relations à grande différence d’âge ont pour point commun « la recherche de la paix et de la tranquillité, l’assurance d’une certaine forme de stabilité ». En choisissant un compagnon ou une compagne plus âgé(e), on s’attend à avoir plus de sécurité. C’est une décision qui demande réflexion et qui signifie également d’être capable d’assumer les éventuels commentaires et jugements négatifs des gens qui nous entourent.

 

Un regard critique de la société

De plus en plus d’amoureux ont dix, quinze, voire trente ans d’écart. Il suffit de regarder les pages des magazines people pour voir qu’il s’agit d’un phénomène mondialement répandu. Si on en parle plus ouvertement aujourd’hui, la situation existait aussi auparavant : Picasso avait 44 ans de plus que Jacqueline Roque, Charlie Chaplin et Oona O´Neill avait 36 ans d’écart et à contrario Madame De Staël s’était mariée avec un homme de 20 ans de moins qu’elle ! Toutefois, si ce phénomène se banalise, ces couples ne sont pas toujours compris et accepté par leur entourage. Selon le sociologue Pascal Duret, « ces alliances gênent parce qu’elles contrecarrent une des principales idées du romantisme : « Ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours ». Intérêt financier, crise de la quarantaine, manière de flatter son égo, mode des « cougars »… Les couples à grande différence d’âge sont souvent victimes de préjugés qui ne reflètent pourtant pas la réalité la plupart du temps. Si pour certains, le but est de se montrer, il n’en reste pas moins qu’il faut un certain courage pour vivre et assumer cette situation.

 

De nombreux défis à relever

Peut-on être sur la même longueur d’onde lorsque la différence d’âge est importante ? Avoir plus de dix ans d’écart n’est pas forcément une marque de divergence profonde entre deux individus. En effet, une personne peut avoir vécu très tôt des expériences dont l’intensité l’a fait mûrir bien plus vite et bien plus tôt que son partenaire qui a pourtant 15 ans de plus.

Différences de rythmes, de références, de goûts… Toutes ces problématiques sont au cœur du quotidien. Un maître mot est donc la flexibilité. Il faut que chacun puisse se réaliser seul tout en trouvant parfois un terrain commun.

À ces ajustements au quotidien s’ajoutent des questions de fertilité, de ménopause ou d'envie d'enfant qui peuvent parfois vraiment poser problème. Trop tôt, trop tard, trop risqué… La différence d’âge peut alors devenir un obstacle pour former une famille. Afin que la relation perdure, il est préférable que le couple ait les mêmes attentes.

 

Vieillir à deux vitesses

C’est le défi le plus difficile que ces couples ont à relever. Avancer en âge et prendre sa retraite en décalé, faire face à d’éventuels problèmes de santé… autant de situations auxquelles il vaut mieux être psychologiquement préparé. Choisir de faire sa vie avec quelqu’un de beaucoup plus jeune ou plus âgé, c’est aussi accepter que la vie professionnelle du plus âgé se termine avant celle de son compagnon. Gérer la retraite de l’un et la vie encore active de l’autre n’est pas chose aisée et peut créer des tensions au sein du couple. Lorsque dix, vingt ou trente ans séparent deux amoureux, l’idée que la fin arrivera plus tôt que pour les autres couples est difficile à oublier. C’est pourquoi il est important dans ce cas de se concentrer sur le moment présent.  

 

Un couple n’est jamais un long fleuve tranquille et la différence d’âge peut être un facteur de discordes et de conflits. En fait, la longévité d'un couple n'a aucun rapport avec l'écart d'âge. Néanmoins, cette idée reste bien ancrée dans les esprits et les couples ont toujours tendance à vivre leur relation intensément, comme si le temps leur était compté. Cela renforce leurs liens et ils ont généralement davantage d'attentions et sont plus protecteurs l'un envers l'autre.

Et vous, avez-vous déjà vécu ou vivez-vous une telle relation ? Quel est votre avis sur le sujet ? N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience en commentant cet article.

 

Photo © Fotolia – Günter Menzl

Betty_Nelly, 24.11.2016