Ce que notre sac à main dit de nous

Ce que notre sac à main dit de nous

10 | 1962 Consultations

Au-delà de l’attribut de mode choisi avec soin, le sac à main d’une femme en dit souvent long sur sa personnalité. Que cache-t-il ? Que dévoile son contenu sur sa personnalité ? Le sac à main est un prolongement de notre identité. L’analyse de psychologues auprès de plusieurs femmes le démontre. Une femme peut-elle se passer d’un sac à main ? Qu’en est-il des hommes ?  

 

Prolongement de son identité

Qu’il s’agisse d’une pochette à la mode, d’une sacoche en bandoulière, d’un cabas, un fourre-tout, un shopper, une minaudière etc., votre sac est le reflet de l’image que vous souhaitez donner de vous-même et de vos goûts. Il contient ce dont vous avez besoin (ou pas…) lorsque vous vous déplacez. Le rapport de la femme à cet accessoire dévoile son intimité, sa personnalité intérieure, ses petits secrets ; l’extérieur du sac est ce qui donne à être vu, le message que l’on souhaite faire passer aux autres. Du « it-bag » (sac de la saison à avoir dans son dressing pour prouver au monde qu’on est stylé…) au sac à main vintage hérité de sa grand-mère, fort est de constater que le sac à main - au-delà d’un accessoire de mode - est une projection de soi, de son intimité, du rapport aux autres et à soi-même. Un sac à main (par exemple offert par sa mère ou sa tante) peut témoigner de la force du lien familial et de la tradition respectée jusque dans la marque du sac. Pourquoi les femmes possèdent-elles plusieurs sacs à main…? ;-) : pour les assortir à chaque outfit ou suivant le type d’évènement auquel elles se rendent, bien-sûr ! Mais cette « collection » de sacs symbolise aussi un besoin constant de renouveau. Cette « apparente futilité » leur permet peut-être de mieux supporter la lourdeur du quotidien, un ennui ou un mal-être ? Patricia Serin, psychologue, affirme que cet objet est « une prolongation de soi-même », « Une projection de soi très représentative de sa propriétaire, de son rapport aux autres et au monde ». Voyons ensemble les résultats de son analyse.

 

Radiographie du sac et analyse psychologique de son contenu

Patricia Serin est la créatrice de la « thérapie-flash, votre sac à main sur le divan ». Elle a décrypté la personnalité de femmes ayant accepté de lui montrer le contenu de leurs sacs à main. Pour certaines, ce sont le caractère pratique et l'authentique qui prennent le pas sur l'esthétique. Un grand sac rassure : il y a dedans comme une extension de la maison pour parer à tous les imprévus et toutes les éventualités. Des lingettes pour se laver les mains, une bouteille d’eau, un paquet de mouchoirs, une écharpe, un parapluie, une pharmacie etc. Cela laisse deviner que la personne est prévoyante, efficace, organisée, et n’aime pas être prise au dépourvu. Elle privilégie le pratique et le confortable. D’autres femmes ont un sac « aux trésors » : s’il contient les indispensables (portefeuille-clés-téléphone), il s’y cache aussi un coquillage, un petit mot griffonné, un rouge à lèvres fétiche, une photo, un agenda, des stylos etc. ce qui correspond à une personnalité spontanée, curieuse, une femme qui s’attache aux gens, aux objets et qui rêve d’explorer de nouveaux horizons. Mais cela révèle aussi une personnalité nostalgique, qui a peut-être du mal à lâcher son port d’attache… En fin le sac « fourre-tout », porte bien son nom, puisque qu’on peut y trouver un tournevis, une facture d’électricité, quelques boulettes de papier, un vieux paquet de chewing-gums, un ticket de pressing, un vernis à ongles, un déodorant, un sachet de thé et autres objets insolites ;-). Possible même qu’elle n’en connaisse pas vraiment le contenu, quitte à retrouver longtemps après un bouton de gilet tant cherché… : Il est sûrement le sac d’une femme sociable, serviable, libre et que le fouillis ne préoccupe guère. Mais c’est aussi celui d’une femme qui a tendance à se laisser facilement envahir…

 

Jamais sans mon sac !

Certaines femmes ont fait le test et ont voulu mettre à l’épreuve leur co-dépendance pour se prouver à elle-même et à leur entourage qu’elles en étaient capables. Résultat : une vie sans sac à main serait une vie finalement plus simple, plus paisible. On concédera par exemple qu’il est plus rapide de trouver ses clés quand elles sont dans sa poche de son pantalon ou de sa parka que de jouer aux archéologues dans la caverne d’Ali Baba que constitue habituellement notre cabas… De manière générale, on arrête de se charger d’affaires superflues qui nous encombrent habituellement. En effet, à bien y réfléchir, a-t-on vraiment besoin des multiples objets présents dans les profondeurs de nos sacs ? … Sans compter que sans cet accessoire protubérant, nos épaules restent droites, notre colonne vertébrale aussi. On se sentirait par ailleurs plus libre de nos mouvements et plus « légère ». Prête à relever le défi ?...

Et la gent masculine dans tout ça ? Les hommes portent aussi des sacs (à bandoulière, sacoche, sac à dos) mais, admettons-le, la majorité d’entre eux préfère ranger les objets dont ils ont besoin dans la poche intérieure de leur veste ou de leur pantalon : clés, lunettes, portefeuille, carte de transport, téléphone et… c’est tout ! Rien que de l’indispensable. Ils ont plutôt tendance à sérier et vont donc plus vite à l’essentiel.  Ou bien ils se contentent de vider leur « sac » dans celui de leur femme, ou encore de se servir dedans… ;-)

 

Mesdames, vous arrive-t-il de faire parfois l’inventaire du contenu de vos sacs ?... Êtes-vous plutôt du genre pratique ou fouillis ?...

 

 

Photo © Adobe – Auteur : KaroKatitca

 

Betty_Nelly, 06.01.2022