La procrastination

La procrastination

11 | 5422 Consultations

Remettre au lendemain ou à plus tard des actions souvent contraignantes que l'on pourrait faire immédiatement, c'est la définition de la procrastination. Dans ce cas-là, trouver les meilleures excuses afin de repousser l'échéance d'une tâche désagréable à réaliser, devient tout un art. La procrastination bien que souvent perçue comme un défaut de caractère, peut aussi apporter des avantages permettant une vie quotidienne moins stressante.

 

 

Les effets négatifs

Parlons un peu de la pathologie de la procrastination. Celle-ci a mauvaise presse. Elle est ressentie par les autres comme une tare. Le milieu professionnel tout comme la vie sociale peuvent être touchés. Dossiers travaillés en dernière minute, tâches de la vie courante reportées au lendemain comme la déclaration d'impôts, les rendez-vous médicaux, les projets en tout genre. Chaque personne a son degré de motivation personnel. L’importance et l’urgence d'un projet peut être ressentie d'une manière différente selon les personnes. Si la procrastination est extrème, il peut y avoir de graves conséquences : Ennuis dans le milieu du travail jusqu'à la perte du travail, dans le milieu familial ou social, perte d'argent à cause d'impots pas déclarés à temps, abonnements dont on a négligé la résiliation. La procrastination peut également entrainer des soucis de santé. Un aspect important est le stress causé par ces retards, la qualité du sommeil s'en ressent, car on ressasse toutes les tâches à faire, celles qui n'ont pas été effectuées dans la journée et dans le passé. On accumule des problèmes qui auraient pu être facilement évités. De plus la réputation peut en souffrir. En effet la personne concernée finit par être considérée comme paresseuse, irresponsable et peu fiable.

 

Comment surmonter la procrastination

Le plupart d'entre nous ne tombent que de temps en temps et dans des domaines bien précis dans la procrastination. Le philosophe John Perry professeur émérite à l'université de Stanford a écrit un essai très remarqué et amusant : „La procrastination. L’art de reporter au lendemain", paru aux éditions Marabout. Il y observe la nature humaine, qui n'est pas si rationnelle que l'on pourrait penser. Souvent le procrastinateur ne s'attaque pas à ce qu'il doit faire, car il attend jusqu'à la dernière minute des conditions idéales. On pourrait presque penser qu'il est un perfectionniste qui s'ignore. John Perry nous donne dans son essai des idées pour combattre le problème qui guette la majorité d'entre nous. Par exemple choisir une musique entrainante pour se donner la pêche, ruser avec l'ordinateur pour ne pas entamer des recherches sous prétexte que l'on veut satisfaire sa curiosité intellectuelle. Si la tâche à accomplir est trop importante, il faudrait la découper en portions plus facilement réalisables et se donner des objectifs réalistes. Se dire que lorsqu'on aura accompli les tâches en attente , on ressentira un profond sentiment de satisfaction. Enfin on devrait se fixer des échéances claires et ne pas hésiter à se récompenser lorsque le projet ou la tâche ont été menés à bien dans les délais.

 

D'où vient la procrastination ?

Mais pour quelles raisons sommes nous les victimes de cette compulsion à remettre au lendemain ? Le philosophe termine son essai en faisant des réflexions sur la nature humaine. La procrastination prouve que "nous sommes mus par un mélange de désirs, de croyances, de pulsions et de caprices. A tout moment, des désirs contradictoires rivalisent pour prendre le contrôle de notre corps et de notre esprit". Par le biais de la procrastination nous nous offrons des plages de liberté, nous refusons inconsciemment d´obéir à des contraintes réductrices. Il faut voir aussi qu'à force d'accomplir des tâches secondaires avant de s'attaquer à l'essentiel, nous sommes finalement très productifs. Sans oublier que souvent remettre au jour suivant un travail sur lequel on peine, peut se révéler très positif, car le lendemain les barrières peuvent être tombées. Cela m'arrive souvent quand j'écris des articles ou ai des problèmes ardus à solutionner. Le jour d´après on voit plus clair et le travail peut se faire en un temps record. Cela console.

Et vous, avez-vous été confrontés à la procrastination ? Augmente ou diminue -t- elle avec l'âge ? Quels sont vos remèdes?

 

Photo © Fotalia -freshidea

 

Betty_Nelly, 06.01.2016