Le narcissisme

Le narcissisme

12 | 5108 Consultations

Le mythe de Narcisse relate l’histoire d’un homme qui se trouvait si beau qu’il préféra son image à celle de n’importe quelle femme. Il tomba amoureux de son reflet qu’il vit dans l’eau. De ce mythe, Freud en a tiré le mot de narcissisme qui peut se définir comme l’amour excessif porté à l’image de soi (définition du Larousse). Freud a défini le narcissisme primaire du petit enfant. Jacques Lacan définit un deuxième stade primaire : le stade du miroir qui est la phase où l’enfant commence à développer et ressentir une forme d’identité. Il apprend le « je ». 

 

Le narcissisme dans notre société 

Pour beaucoup, notre société actuelle est axée sur le narcissisme. Dans toutes les couches de la société, on fait des selfies, parle de soi sur les réseaux sociaux et les blogs, sans oublier les vidéos dont l’auteur expose sa vie au quotidien. C’est devenu chose courante, pour beaucoup complètement intégrée à notre quotidien. Beaucoup de people et même les politiciens le font et sont suivis par des millions de personnes sur leurs réseaux sociaux. Cependant, ce ne sont pas les réseaux sociaux qui ont développé le narcissisme des personnes. Nous avons tous une part de narcissisme en nous, nous nous aimons et ce n’est pas un défaut. En revanche, le narcissisme devient dangereux quand la personne développe un amour de soi qui prime sur tout et en va jusqu’à en ignorer les autres. Pourtant, cet individu a besoin des autres pour satisfaire son image. Dans ce cas, on parle de pervers narcissique. 

 

Le danger du pervers narcissique

Le pervers narcissique ne reconnait pas qu’il l’est. Mais attention, tous les narcissiques ne sont pas dangereux. Homme ou femme, on peut trouver des pervers narcissiques dans son milieu professionnel, dans son cercle d’amis, dans sa propre famille et dans le couple. Ce sont des manipulateurs. La plupart du temps, ils sont séduisants, sympathiques et ont un côté charmeur. Ils séduisent, car ils ont besoin d’une autre personne pour être admirés, ils utilisent autrui pour satisfaire leurs propres désirs. Ils n’ont pas d‘empathie pour les autres et adorent être adulés. C’est leur élixir de vie. Ils en arrivent à être toxiques pour leur entourage car ils aiment voir souffrir les autres, les humilier, les rabaisser. Les victimes d’un pervers narcissique pensent que ce dernier a raison et qu’elles sont responsables des reproches et autres humiliations. Le pervers narcissique a une emprise sur sa victime. Il devient alors difficile de s’en défaire. Il n’y a pas de thérapie possible, car ces malades ne se considèrent pas en tant que tels.  

 

Se protéger d'un pervers narcissique

Il faut tout d’abord prendre conscience que l’on est en présence d’un pervers narcissique. Une fois cela fait, le but est d’essayer de ne plus entrer dans son jeu, de ne plus pleurer, de ne plus croire ses affirmations. Ce qui rend heureux le pervers narcissique, c’est le sentiment de supériorité et le fait d’arriver à humilier l’autre. Christel Petitcollin, conseillère et formatrice en développement personnel est d'ailleurs formelle : « Les perspectives d'avoir à terme une relation normale avec un manipulateur sont nulles. Un pervers ne souhaite pas changer. Il n'y trouverait aucun intérêt, puisqu'il tire une véritable jouissance de la destruction d'autrui ».  Il faut quitter cette personne, essayer de ne plus la voir. Ensuite, le but est de reprendre confiance en soi et de prendre soin de soi pour se reconstruire. C’est souvent un travail de longue haleine, mais qui est indispensable. Il ne faut pas hésiter à en parler, à extérioriser et à prendre contacts avec des spécialistes qui peuvent vous aider à revivre.

Que pensez-vous des personnes narcissiques et des pervers narcissiques ? En avez-vous été victime ou en avez-vous côtoyé ? Votre expérience nous intéresse.

  

Photo : © Fotolia – marcideepsub

Betty_Nelly, 13.07.2017