Sex friends : l’amitié sexuelle est-elle concevable ?

Sex friends : l’amitié sexuelle est-elle concevable ?

7 | 1292 Consultations

La vie de célibataire apporte souvent son lot de frustrations. Il y a bien des fois où l’on aimerait, en plus de trouver une oreille attentive pour recevoir nos confidences, retrouver le chemin de la sensualité et du plaisir. Le sex friend ou ami sexuel ne représente t-il pas alors l’alternative idéale ? Ne dit-on pas d’ailleurs que l’amitié est un des piliers du couple et le secret de sa longévité ? Est-il vraiment possible de s’épanouir dans le cadre d’une amitié sexuelle ou est-ce le genre de relation qui finit toujours mal en général ? Si nous avions dans un précédent article abordé succinctement cette notion, analysons aujourd’hui plus en détail de quoi il retourne.

 

Décrypter l’amitié sexuelle

Le sex friend est un ami de plus ou moins longue date avec lequel on couche sans engagement aucun. Ce peut être aussi un ex, à condition que la rupture se soit bien passée et ait été digérée. Dans le cas d’une amitié sexuelle, les deux protagonistes ont dès le départ posé les règles du jeu : prendre du plaisir, oui, mais sans contraintes, ni engagement. A la différence de la relation amoureuse, l’osmose se produit ici uniquement lors des moments charnels. Nous sommes sans doute nombreux à avoir vécu un tel basculement : nous pensons entretenir une relation strictement amicale, puis un jour une tension sexuelle surgit et nous finissons enlacés. Certains contextes favorisent cette évolution : lorsque l’on sort d’une rupture douloureuse et que l’on a particulièrement besoin de réconfort. C’est alors un bon moyen de reprendre confiance en soi, de se rassurer mais aussi de se changer les idées. D’autre part, une longue phase de célibat apporte son lot de frustrations, en termes d’épanouissement sexuel notamment, et il est bien pratique de pouvoir retrouver son sex friend de temps à autre pour assouvir ses désirs. Il existe par ailleurs des personnes qui souhaitent volontairement échapper à la norme conjugale en vigueur et au schéma couple, union, enfants, etc… L’amitié sexuelle représente pour elles une bonne alternative. Enfin, on peut se demander si le rythme toujours plus soutenu de nos vies - entre travail, hobbies et vie sociale, réelle et virtuelle - n’est pas propice à la banalisation de ce type de relation, qui s’avère alors pragmatique.

 

Une parenthèse charnelle appréciable

 Alors que la tendresse et l’affection sont généralement peu présentes dans les relations éphémères de type « coup d’un soir », elles sont au contraire au centre d’une relation amicale sexuelle. Tout comme la complicité, la sympathie, la confiance et le respect. On partage également avec un ami souvent les mêmes valeurs morales et de nombreux centres d’intérêt ce qui, en parallèle des échanges charnels, permet de nourrir positivement la relation. Elle s’accompagne de moments d’écoute et de partage. Une amitié sexuelle peut donc paraître plus rassurante qu’une simple aventure et elle renvoie aux protagonistes une image d’eux-mêmes valorisante. Soulignons un autre des avantages majeurs de ce type de lien : la préservation de sa liberté. On s’appelle quand on veut, on peut par ailleurs avoir d’autres aventures et on échappe à la routine du quotidien qui finit par plomber de nombreuses relations. L’absence de jugement est une autre caractéristique de la relation amicale, ce qui rend  les rapports charnels avec son sex friend particulièrement agréables : on a sexuellement moins de barrières et on se sent prêt à assouvir certains fantasmes que l’on n’oserait pas forcément aborder dans une relation amoureuse. On se demanderait alors ce que l’autre pense et la gêne l’emporterait. Enfin, on a également tendance a être moins exigeant envers un ami qu’un amoureux : on n’est pas autant à l’affut du moindre détail ou défaut et donc moins frustré et plus relax !

 

Les limites d’une amitié sexuelle

Tout d’abord, il arrive fréquemment que la survenue d’un épisode sexuel entre deux amis gâche la relation. Les protagonistes réalisent que l’attirance n’était pas vraiment au rendez-vous, ce qui a rendu l’acte désagréable. Une certaine gêne s’ensuit qui risque de mettre un terme à la relation. A l’opposé, lorsque l’on ressent de l’attraction physique pour une personne et que les relations sexuelles sont épanouissantes, il est difficile d’envisager que la relation en reste là. Tant mieux si celle-ci évolue vers un happy end ! Il arrive malheureusement que cela soit à sens unique et qu’un seul des deux ne tombe amoureux.  Il devient alors dépendant de l’autre, voire jaloux vu que l’exclusivité n’est pas au programme et attend désespérément une évolution de la relation qui ne vient pas. La frustration et la souffrance finissent par prendre le dessus.

Dans le cadre d’une amitié sexuelle qui fonctionne bien, on peut s’interroger sur le sens d’une telle relation. A court terme, cela peut combler certaines frustrations, mais à long terme ? Ne sommes-nous pas faits pour aimer, palpiter, construire des projets communs et surtout recevoir un amour qui soit exclusif ? La confrontation des points de vue, les conflits qui peuvent survenir au sein d’un couple ne sont certes pas toujours agréables mais ne nous permettent-ils pas d’avancer justement, de grandir?  

Que pensez-vous de ce type de relation, avez-vous déjà eu ou avez-vous un sex friend ? Dans quel contexte ? Pensez-vous que cette option puisse-être particulièrement attrayante pour les seniors : après une relation de couple longue et stable, cela ne permet-il pas de se sentir exister et de prendre le temps de se retrouver ?

Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : deagreez

charlotte4575, 14.11.2019

belliou
0 | 20.11.2019 17:17

sex-friend : un bien drôle de mot, sec, pour remplacer amant, amante, maîtresse, "ami", "amie", ma mie, ma chérie, mon chéri, amoureux, amoureuse, partenaire de galipettes, muse, etc..
(et j'en passe) qui suggèrent tous, à différents niveaux une relation teintée de sentiments, et qui sont bien plus doux en bouche !!!!!!!!

GGdrummer
0 | 20.11.2019 10:46

Je ne vois pas ce que le sex vient faire avec l'amitié...
Dans ce cas çà n'est plus de l'amitié... c'est une relation physique...
Quant au mot "sexfriend" çà me fait plutôt penser à "sextoy" qui serait plus approprié quant à ce genre de relation, l'homme pouvant être considéré comme un objet sexuel dont on a besoin suivant son envie... on arrête pas d'entendre l'expression "femme objet", pourquoi n'y aurait-il pas des hommes objets?...

AMELIE97
0 | 20.11.2019 03:41

Didiermarc, l'attirance n'est pas si tabou que ça à faire sentir, mais ce qui sera déclaré à voix très haute, c'est qu'on ne veut pas prendre le risque de détruire ce qui existe et va perdurer ou bien qu'on ne peut pas parce qu'on devine déjà qu'il y aurait déception ou rejet . Il ne s'agit pas forcément de renoncement à davantage mais de choix bien raisonné pour garder le plus sûr. L'amitié n'est pas amour à moitié, elle est amour d'amitié sans sexualité.

GGdrummer
0 | 19.11.2019 19:08

D'accord avec Malaja...
" Amitié sexuelle? "... l'amitié n'a rien à voir dans ce cas..
" relation amoureuse occasionnelle, avec un amant occasionnel " , peut-on comparer
le Sexfriend à un Sextoy?...
Etre amis c'est une chose... si on va plus loin c'est que l'on avait déjà des vues sur la personne...

didiermarc
1 | 19.11.2019 01:35

L'amitié pure sans aucune attirance se fait rare ! Mais bon, la nature humaine étant ce qu'elle est !

didiermarc
2 | 18.11.2019 20:48

Dans une amitié, il y a souvent une attirance non avouée de la part d'une personne, un sujet tabou .)

marie93
4 | 18.11.2019 09:27

Je suis peut être d'une autre époque, mais pour moi, il y a une différence énorme entre un ami et un amant .......
Je ne partage pas les mêmes choses ..... Peut être encore une petite fille qui croit à l'amour ......
J'ai pleins d'amis et je ne me vois pas rentrer et partager mon lit avec eux, il me sont trop précieux. Ils m'ont aidés et me soutiendront toujours, comme l'inverse d'ailleurs.
Par contre, je reste persuadée qu'une amitié peut se transformer en amour, question d'affinités et de désirs .... Mais si il y a rupture, elle sera définitive, sans retour.
Bonne journée à tous

Athmos
2 | 17.11.2019 10:36

Mon Dieu ! Tous ces clivages... Comment peut-on séparer l'Amitié de l'Amour, la tendresse de la Sexualité, le Respect de l'Amour ?...

Etre Entier, être Soi en toute transparence... Ce sont tous ces états d'Etre vécus en Soi pleinement, consciemment...

Et quoique puisse penser certains/certaines, passer un moment serein avec un Proche aimé n'empêche pas la Sexualité qui est un acte aussi naturel que de manger, un besoin autre du corps et de l'esprit...

La Sexualité est souvent confondue à la Possession de l'Autre...
Désolé, mais j'ose dire que ces personnes là ont, encore beaucoup de chemin à faire pour comprendre ce qu'est la Sexualité, qui est un domaine bien plus vaste que seulement "tremper un biscuit"...
Pardonnez-moi pour cette vilaine métaphore, mais elle de 1er degré comme le sont ceux qui pensent ainsi...

Dokkaz
3 | 16.11.2019 19:06

Bonsoir,
J'ai quelques amis masculins, et j'apprécie leur amitié, parce que leur regard diffère du mien et que ça m'apporte un plus non négligeable. Je les aime tous, pour ne pas dire je les adore, mais je n'ai aucune envie de coucher avec l'un d'eux. Aucune ambiguïté entre eux et moi, c'est de l'amitié, un point c'est tout. Pour moi, ils sont mes frères.

AMELIE97
0 | 16.11.2019 09:17

J'ai eu la curiosité de regarder les âges des participants de cet article. L'auteure a 49 ans. Les commentateurs/trices de 58 à 75 ans (c'est moi la plus âgée). Les lecteurs, lectrices qui se sont signalés de 51 à 73 ans. Les hommes sont en grande minorité présents dans cette participation : il n'y en a que trois, tous trois jeunes sexagénaires. L'un d'eux fait remarquer qu'un couple s'est formé durablement sur cette rencontre coup de coeur/d'attirance/de désir. C'est le cas de mon deuxième mariage, par contre-coup du premier qui est parti dans l'idéalisation, s'est continué dans le plaisir sexuel charnelle pour aboutir au lien amical sans plus. C'est moi qui ai demandé le divorce dans les deux cas. Mon deuxième divorce aboutit aussi au lien amical . J'ai donc vécu intensément toutes les phases sans me détacher de la personne humaine.
Notre site étend l'adhésion à de membres qui ont plus de 45 ans d'écart d'âge. Je me situe dans le dernier tiers, peu présent et peut-être peu compris. Je vois aussi que les hommes sont moins commentateurs de l'intimité charnelle. Je me rends compte aussi, quel désastre et quelle hérésie proprement masculine je pense !!!, qu'un ami qui a 84 ans, s'imagine qu'il ne présente plus d'intérêt près des femmes parce qu'il ne peut plus distribuer de câlins. J'ai appris le sens sexuel de ce mot sur club50+. Avant je le dédiais à l'affectuosité telle que étreintes, prendre enfant ou adulte dans ses bras, lui faire des bisous chastes. Or, j'ai découvert que cela a un sens sexuel soit pleinement copulatoire soit de substitution tactile et/ou buccale. Bref, dans le tiers restant dont je fais partie, bon nombre tente encore dans maisons de retraite de conter fleurette. Mais ça coupe court... Très vite, la permissivité aux protections légères du slip est remplacée par l'obligation des couche-culottes (véritables prisons de chasteté) jointe au somnifère dont nombre se passeraient fort bien. On coupe court par double arrêt au diurne et nocturne câlin. Je suis donc à l'aube des virages vers l'amour platonique. Fichtre. Je déborde encore du sujet... Pas tant que ça. Imaginons que dans la tranche de 18 à 63 ans (donc même écart que de 45 à 90 sur notre site), on écarte résolument toute tentative de sex-friend au dernier tiers... !!! Rions....

Ebbie34
2 | 15.11.2019 18:31

Coucou

Avec votre paragraphe « Une parenthèse charnelle appréciable « !!
je suis toute a fait d'accord....la tendresse et affection et je dirai même
plus de l'amour....si on fréquente un Sex friend dépuis plusieurs années
c'est toute a fait normal.....N'oublions pas....il y a plusieurs façon d'aimer..
Mais je suis comme Mayah je préfère aussi: amitié amoureuse
pas confondre avec l'homme avec qui nous avons notre famille nos enfants...
par contre le coup d'un soir pas pour moi !

EBBIE

AMELIE97
7 | 15.11.2019 10:15

Je vous ai lus tous et toutes et je sais pas trop quoi penser. En tout cas que ce serait un échec pour moi et que je tourne définitivement cette page.
Une chose est sûre c'est que je retiens l'amitié, l'affection, la solidarité, la compréhension, l'écoute, l'approche aimante douce, l'étreinte, le soin tactile et caressant, le baiser. Mon âge me fait évoluer ou régresser, j'en sais rien. Je suis dans ma recherche douloureuse d'un frère ou d'une soeur de coeur. Je suis loin, j'ai dépassé les limites des tentatives que vous évoquez. Je songe même à mettre dans mon profil nettement cette recherche, mais plutôt axée sur une femme. Existe-t-elle ? Je n'en sais rien. Je sais les désastres avec partenaires masculins dont échecs et souffrances car soit l'homme veut et reste ami à distance, soit il veut "fonctionner" avec une femme qui fonctionne. Et je ne me sens plus de taille aux ébats amoureux. Je dois dire aussi que j'ai eu deux amants, ce sont mes deux maris. Tout le reste était libertinage d'occasion et m'a laissé le besoin de me reconstruire. A quel prix, car je mêle amour et sexualité. Je n'y peux rien, je ne peux les séparer. Et l'amour d'amitié existe-t-il ? L'affection asexuée existe-telle ? Il y a un certain désespoir en moi en ce moment. Je ne crois plus qu'en mes appels secrets de l'autre moi-même. Et peut-être est-ce malgré tout la majorité de ceux qui enfin on passé le cap de vouloir jouir, faire jouir... Mais même chez ceux qui chirurgicalement ont perdu depuis des années leur virilité sexuelle, il reste ce besoin forcené de fourrager pour la gloire de l'orgasme qui leur assure une gloire... comment dire ? sans générosité vraie, plutôt avec machisme. Toujours l'éternel combattant. Les hommes ne sont-ils pas utilisés au viol dans les guerres ? Sans l'outil du pénis agissant, ils demeurent sur cet héritage venu du fond des âges de pénétrer, de forcer un déclenchement clitoridien au risque de blesser. Ils en oublient le baiser, la douceur du baiser sur la bouche et ailleurs. Désolée, mon commentaire va choquer. Mais je suis l'éternelle demandeuse de réflexion autre que le sujet ... Une fois de plus, comme avec mes profs, ma copie sera jugée trop atypique, trop osée et peut-être mise à la poubelle.

merou06
4 | 15.11.2019 09:33

Nous étions un groupe d'amis ...
On se réunissait presque tous les vendredis pour jouer aux cartes et refaire le monde ...
Un jour, " Jean " (les prénoms sont changés) se confia pour n'avoir pas envie de passer la fin de soirée seul... et il alla échanger quelques propos avec "Corinne "...
Ils partirent ensemble ....
Le lendemain, nous les retrouvions, ensembles, main dans la main radieux ...
A partir de cette nuit (qui, apparemment fut mémorable), ils ne se sont plus quittés ....
Nous avons, tous, continués à jouer aux cartes le vendredi...
Nos destins professionnels, nous ont fait déménager ...
Je les ai revus cet été ... cela fait plus de 10 ans maintenant qu'il sont ensemble et heureux ...
Comme quoi "un coup d'un soir", un " sex friend " peut aboutir à une belle histoire ... quand elle est voulue ! ! !
Bonne journée ! ! !

mayah_12
4 | 14.11.2019 19:53

La définition de l'amitié de Wiki est juste, mais elle ne tient pas compte de cette donnée relativement nouvelle qu'est l'amitié amoureuse. Le terme sex friend ne me convient pas car il n'envisage que l'aspect sexuel de la relation.
L'amitié amoureuse, et vous l'avez très bien dit, Charlotte, c'est : " partager également avec un ami souvent les mêmes valeurs morales et de nombreux centres d’intérêt ce qui, en parallèle des échanges charnels, permet de nourrir positivement la relation ".
Arrivés à nos âges, cette formule me semble la meilleure, parce qu'elle respecte notre besoin d'indépendance après tant d'années où l'on n'a pas beaucoup vécu pour soi.
Maintenant, rien n'empêche que cette amitié amoureuse évolue dans le temps pour devenir une relation amoureuse de type conjugal ;).
Je l'ai vécue et l'ai beaucoup appréciée les 1ers mois. Elle n'a pas duré parce que Monsieur acceptait mal l'attachement qui me lie à ma famille : enfants, père, fratrie...lui-même s'étant fâché avec tous les membres de sa famille ( parents, frère et enfants !).

patrick44
1 | 14.11.2019 19:28

Bonsoir Charlotte, intéressent ce blog, pourquoi ne pas proposer dans les critères données personnelles puis Situation familiale tels que ....mariés, séparés,veufs etc... un encart
recherche Sex friends ??? . Chiche !!!

malaja
6 | 14.11.2019 17:20

déjà, j'ai du mal avec la notion d' "amitié" sexuelle ! (d'amitié en général dans un couple d'ailleurs)
selon une définition qui rejoint la mienne "La relation d'amitié est aujourd'hui définie comme une sympathie durable entre deux ou plusieurs personnes n’ayant aucune attirance physique " (https://fr.wikipedia.org/wiki/Amiti%C3%A9.)
du coup la notion elle-même me paraît relever du leurre....
on peut se leurrer soi-même en se disant que cette relation-là est différente des autres, n'engage personne, parce que l'on est AMIS, etc. il n'empêche que - pour moi - il n'agit de tout autre chose mais certainement pas d'amitié...
la relation que vous décrivez existe, certes, mais je parlerais de relation amoureuse occasionnelle, avec un amant occasionnel.
et comme dans toute relation saine, pour peu que les choses soient claires et consenties entre les protagonistes, elle est certainement épanouissante.
:)