E-cinéma : les 60+ à l'honneur !

E-cinéma : les 60+ à l'honneur !

7 | 3344 Consultations

Le documentaire « Les Dames, encore femmes », sorti la semaine dernière en e-cinéma sur la plateforme LA VINGT-CINQUIÈME HEURE, est un gros coup de cœur de l’équipe du Club. Voilà enfin un film qui met à l’honneur des femmes mûres et expérimentées ;-). Nous découvrons, à travers cinq portraits croisés, quels peuvent être les doutes, mais aussi les désirs de femmes sexagénaires et plus dont les hommes ont déserté le paysage affectif. Il en ressort un film émouvant et d’une grande vitalité, qui soulève des questions essentielles à cet âge charnière souvent marqué par de grands bouleversements (départ à la retraite, divorce, deuil…) : la solitude affective, le rapport à la séduction et à la sexualité, la place de la femme plus âgée dans notre société…Nous vous proposons une présentation du film et une réflexion sur les principaux thèmes qu’il aborde.

 

Genèse du film  

Les deux réalisatrices suisses ont décidé de se lancer dans ce documentaire après avoir côtoyé, lors des projections proposées dans l’après-midi de leur précédent film, La petite chambre, un public essentiellement composé de femmes retraitées. Elles ont eu envie « d’explorer ce monde peuplé de dames »…, « à la fois anxiogène et fascinant ». Dames qui, en Suisse, « passent étrangement inaperçues » et « se sentent invisibles aux yeux des hommes ».

 

Le pitch 

Cinq femmes particulièrement communicatives, âgées de 63 à 75 ans au parcours très différents, ont été retenues suite au casting organisé, et filmées dans leur vie quotidienne pendant une année. Célibataires, veuves ou divorcées, elles traversent toutes un moment charnière de leur vie où l’introspection domine. Que ce soit à la suite d’un divorce douloureux, d’un décès ou tout simplement l’âge passant, elles s’interrogent sur la manière d’envisager la suite et nous ouvrent une fenêtre sur leurs attentes affectives, leur rapport à la séduction et à la sexualité. Et c’est avec une réjouissante énergie qu’elles tentent de réinventer leur quotidien.

 

Les protagonistes 

Passionnée de théâtre, Marion ose y camper des rôles d’hommes lorsque ceux-ci font défaut, et s’inscrire sur un site de rencontres, tandis qu’Odile, grande contemplatrice et photographe animalière à ses heures perdues trouve la compagnie des hommes en intégrant un groupe de chasseurs vaudois ! Mère au foyer pendant trente ans, Carmen se retrouve telle une « princesse à la rue » après avoir été quittée par son mari et essaie alors de devenir autonome et de trouver sa propre voie, tandis que Noëlle, ancienne journaliste, divorcée de longue date, se décide à répondre à une petite annonce. Enfin Pierrette, fraichement veuve d’un pasteur encore très présent dans sa vie, se consacre en grande partie à la musique et ose du bout des lèvres évoquer la possibilité d’une rencontre.

 

Se réinventer après 60 ans

Nombre de femmes seront interpelées par les questions centrales que pose ce documentaire d’une grande sensibilité. Quelle place pour l’amour et la sexualité à 60 ans et plus lorsque l’on vit seule ? Comment envisager une rencontre de manière positive alors qu’on a souvent la sensation que les hommes se tournent systématiquement vers des femmes plus jeunes et qu’ils ont tendance à déserter les lieux associatifs ? Comment surmonter sa timidité, ses complexes et peut-être une certaine pudeur lorsqu’on n’a pas eu de relations depuis longtemps ou passé la plus grande partie de sa vie auprès d’un seul homme ? Que faire de sa nouvelle liberté lorsque les enfants et l’homme ont quitté le nid familial ? Comment ne pas se sentir démunie lorsqu’on ne vit plus seulement à travers les autres mais surtout pour soi ? Il faut trouver à s’accomplir autrement ! Enfin, l’autre grande question que soulève le film est la place que notre société réserve aux femmes de plus de 60 ans. Lorsqu’elles ont pour la plupart quitté le monde du travail, ne sont plus mère à plein temps et ne remplissent plus les « critères » de séduction imposés, il n’est pas facile de trouver sa place dans une société en proie à un jeunisme exacerbé. Sans occulter les difficultés qu’elles ont parfois à surmonter, la solitude affective notamment, les femmes de ce documentaire nous offrent une belle leçon de vie et de courage. Elles nous rappellent que vieillir peut-être positif à bien des égards : le temps qui passe étant davantage compté, on a tendance à aller à l’essentiel. On est moins exigeant, moins dans l’idéal, et on cible mieux ses besoins. L’important est de mener un travail d’introspection et de s’interroger sur ce qui est vraiment important pour soi. On se connait davantage et on parvient à cerner ses désirs profonds. C’est lorsqu’on est en accord avec soi-même qu’on arrive à prendre confiance pour se tourner vers les autres.

Les protagonistes de ce film sont extrêmement vivantes. Elles multiplient les activités et expériences pour aller à la rencontre des autres et se trouver des talents parfois cachés ! Et elles utilisent deux outils infaillibles : l’humour et les sites de rencontres ! :-)

Mesdames, avez-vous eu l’occasion de visionner ce film, notamment suite à la newsletter que nous vous avons envoyée la semaine dernière ? Si oui, quelles impressions vous a-t-il laissé ? Avez-vous personnellement vécu le cap de la soixantaine comme un grand bouleversement ? Quelles réflexions vous inspirent les thèmes abordés plus haut ? Si vous ne l’avez toujours pas visionné, nous vous invitons à aller sur la plateforme LA VINGT-CINQUIÈME HEURE qui vous propose une séance de e-cinéma, ici ! Le prix moyen d'un ticket est de 5 €. Vous trouverez la procédure détaillée pour accéder au film ici

Messieurs, vous êtes également chaleureusement invités à visionner le film et à vous exprimer sur le sujet !!

 

Photo – Auteur : OVALmedia Paris

charlotte4575, 10.12.2020