Surmonter la perte d’un conjoint

Surmonter la perte d’un conjoint

13 | 4120 Consultations

L’expérience du veuvage est douloureuse et engage chacun à un long travail de reconstruction. En effet, comment apprécier à nouveau la vie et retrouver la sérénité après avoir perdu l’être aimé?. Il faut souvent passer par plusieurs phases avant d’avoir la force de vivre malgré son absence. Comment surmonter un tel traumatisme ? Peut-on s’autoriser à aimer de nouveau ? Comment vivre au mieux ce nouveau chapitre de son existence ?

 

Déni, colère, résilience

Le déni est souvent la première phase d’un deuil : on ne peut pas croire que la personne avec laquelle on a passé tant d’années et construit tant de choses n’est plus de ce monde. Il est très difficile et long d’admettre cette perte. Une certaine colère nous envahit (contre le corps médical, contre nous-même parfois, ou celui qui est parti et nous a abandonné). La veuve/le veuf essaie de compenser ce « vide » pour limiter sa peine, par exemple en partant en voyage, en s’investissant dans un travail ou une activité quelconque, parfois même en se remettant en ménage. Si perdre l’être aimé - qu’il s’agisse d’un décès accidentel ou suite à une maladie - conduit presque nécessairement à une phase de dépression, celle-ci doit être pourtant perçue comme un prélude à la sortie du deuil. Comme l’écrivait Victor Hugo : « Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ». Le veuvage est une expérience intime et parvenir à vivre autrement, sans oublier l’être aimé, demeure l’affaire de chacun. Alors, comment continuer à vivre sans culpabilité, tout en conservant le souvenir du défunt ? Après un long travail sur soi, la douleur liée à l’absence se transforme en une lumière intérieure, qui nous accompagne dans la vie. Il faut cultiver la confiance et l’espérance pour avancer et percevoir les autres joies que la vie nous procure. L’objectif étant de réapprendre à vivre et de se reconstruire.

 

Nouvelle relation : les écueils à éviter 

Le départ de l’être aimé marque le début d’un nouveau chemin qui est unique pour chacun. Pour les uns, ce sera la voie d’un célibat durable, où ils pourront se consacrer pleinement aux enfants et à de nouveaux projets, tout en entretenant une relation intime et spirituelle avec l’être disparu pour trouver l’apaisement. Pour d’autres, même si cela leur semblait inimaginable des mois ou des années après avoir perdu l’être cher, le temps est venu d’envisager la possibilité de s’engager dans une nouvelle relation. Il est conseillé, avant de franchir le pas, de considérer avec honnêteté ce qui anime la quête d’un nouveau partenaire et se poser les bonnes questions afin de s’assurer que l’on n’est pas dans un mouvement de fuite du vécu du deuil ou dans la peur de vivre la solitude. Il faut se demander sur quels éléments se construit cette nouvelle relation ; ne pas se précipiter mais attendre de se sentir prêt. Cela fait partie d’un mouvement naturel, qui répond au besoin d’aimer et d’être aimé. Condition sine qua non : L’important est de l’inscrire dans un avenir neuf et libre du passé.

 

Continuer de vivre et d’aimer sans culpabiliser

Ce n’est pas trahir ni oublier l’être disparu que de s’autoriser à vivre cela. Vous pouvez avoir le sentiment que cette nouvelle relation intervient de façon trop rapide, ou ressentir de la culpabilité parce vous avez l’impression d’être infidèle à l’être disparu. Vis-à-vis d’autrui, vous pouvez craindre d’être mal jugé(e), pour autant un court temps de veuvage ne préjuge en rien de l’intensité de votre ancien amour. Vous pourriez également ne pas vous autoriser à être de nouveau heureux(se). Or c’est le flux de la vie-même qui vous pousse vers un nouvel avenir, c’est un processus tout-à-fait naturel de progressivement vous détacher du couple que vous formiez autrefois, pour entrer dans une nouvelle vie à deux. Cela ne remet jamais en cause l’amour que vous partagiez avec l’être cher qui s’avère unique et irremplaçable !

 

Trouver du réconfort au Club-50plus

Environ 11.000 veuves et veufs sont inscrit(e)s sur la plateforme française, soit environ 8% de la somme totale des inscrits. Pour les un(e)s, il s’agit de pallier à la solitude en échangeant avec d’autres membres sur une base amicale.  Pour d’autres, c’est l’occasion d’ouvrir un nouveau chapitre, et de tenter de trouver un nouvel amour. Grâce aux diverses fonctions mises à disposition de nos membres comme le chat, les forums, les jeux, les blogs etc., le club vise à redonner aux personnes qui ont perdu un être aimé, l’envie de communiquer, échanger, partager et pourquoi pas oser trouver une personne avec qui faire à nouveau un bout de chemin.

 

Si vous vous sentez concerné(e)s par ce sujet, vos témoignages nous intéressent !

 

 

Photo © Adobe – Auteur : deagreez

 

Betty_Nelly, 19.05.2021