Le romantisme est-il mort ?

Le romantisme est-il mort ?

5 | 7535 Consultations

Pourquoi se poser cette question ? Peut-être parce qu’on a de plus en plus l’impression, en en analysant différents éléments de nos vies, que nos choix individuels ne sont plus vraiment des choix et qu’ils sont en quelque sorte guidés, monitorés par la technologie. D’après Wikipédia, le romantisme est « une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique ». Pour le Larousse, il s’agit la « supériorité de l’imagination sur l’esprit critique ». Or, notre espace de libre arbitre se réduit chaque jour un peu plus et l’instinct, le mystère et l’imagination ont de moins en moins d’espace pour s’épanouir dans un monde informatisé. En bref, il s’agirait de la victoire de l’ingénieur sur le poète. Est-ce réellement le cas ?

 

Le romantisme, un sentiment désuet

Pour le sociologue Jean-Claude Kaufmann, le romantisme est devenu un sentiment démodé. Nous vivons actuellement dans une société basée sur le plaisir et la maîtrise. Nous voulons aimer, mais sans souffrir. Or le romantisme est une globalité qui inclut un amour fou et sans concession mais aussi  un déchirement et une dépendance à l’autre. Pour appuyer sa pensée, le sociologue met en avant deux tendances actuelles :

- le figure de l’ami sexuel (souvent appelé sex friend) avec qui on a une relation physique mais sans engagement ;

- la multiplication et le succès des sites de rencontres où l’on peut chercher un partenaire en précisant tous ses critères.

Dans ces deux cas, on est bien loin de l’idéal d’amour aboslu. On préfère ne pas prendre de risque et rester dans sa zone de confort plutôt que de se confronter au danger et à la différence. Le grand amour est tout l’inverse : il provoque un bouleversement intense et suppose de lâcher entièrement prise, quitte à finir le coeur brisé.

 

Le grand amour, idéal toujours présent

Si l’on réfléchit un peu plus largement à la question, on se rend vite compte que l'idéal du grand amour est toujours aussi fort de nos jours. En effet, ne s’agit-il pas du slogan et de la promesse que font tous les sites de rencontres ? Ce qui a changé, ce n’est pas la finalité mais plutôt les moyens de recherche. Aujourd’hui, on n’envoie plus de lettres mais des textos. On attend plus pendant des jours le courrier ou bien le retour de la guerre du chevalier. Par contre, on peut passer des semaines à fantasmer sur un inconnu avec qui on a chatté sur un site et passer des heures à imaginer ce que sera la première rencontre non virtuelle.

En effet, il faut noter que les sites de rencontres ont remis au goût du jour la correspondance amoureuse. Avant de rencontrer des gens, on s’échange de nombreux messages. Tout commence par l’écrit.

Enfin, Ariane Charton, spécialiste en littérature romantique, va même plus loin en voyant dans le divorce une réaction romantique. Si l’on se sépare, c’est parce qu’on ne veut plus se contenter d’un mariage de raison ou d’un amour qui s’effrite. On est alors prêt à sacrifier son petit confort pour vivre à nouveau le grand amour.

 

Vers un nouveau romantisme

Ainsi, il semblerait que le romantisme ait encore de beaux jours devant lui. Si l’ère de la séduction lente semble révolue et que le réalisme semble primer, on a tous besoin d’un peu de rêve, de dépassement et d'irrationalité. Qui y-a-t’il de plus agréable que de trouver sur la table du salon un bouquet de fleur avec un mot doux quand on rentre d’une longue journée de travail ? Quoi de plus agréable qu’un dîner romantique avec sa moitié au clair de lune ?

Le romantisme n’est pas uniquement un sentiment absolu emportant tout sur son passage, il est fait de plein de petites choses et attentions très simples mais faites avec le coeur. Bien sûr, celles-ci doivent être associées à la surprise, car si elles sont ordonnées par quelqu’un, elles perdent tout leur charme.

 

Avec l'avènement du digital et des sites de rencontres, on ne se lance plus à l’aveugle dans l’aventure amoureuse. On se jauge, on se recrute. Mais, même si sur les écrans de nos télévisions, les contes de fées ont été remplacés par de séries ultra-réalistes et très cyniques, la quête du grand amour reste un idéal fort. En effet, les lois de l’amour n’ont pas entièrement changé et notre coeur palpite toujours aussi fébrilement à l’approche de notre moitié.

Et vous, quel est votre sentiment ? N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences et de votre avis en commentant cet article.

 

Photo : © Fotolia - Delphimages

Betty_Nelly, 04.11.2014

Mysweetlord
0 | 16.11.2020 17:01

C'est trop beau le romantisme pour moi qui suis en immense admiration de l'un des Pères du romantisme " VICTOR HUGO " . Il est vrai que nous vivons une époque où la comparaison est impossible . Et , pour évoluer et s'épanouir aujourd'hui , il faut avoir les pieds sur terre , même en mer . Si vous êtes sentimental , rêveur et imaginatif , c'est un monde merveilleux , mystérieux qui s'ouvre à vous . Le Romantisme est une extraordinaire bouée de sauvetage qui ..................peut vous sauver la vie ! Surtout , si vous avez envie , malgré tout , de vivre !