Les français vus de l’étranger

Les français vus de l’étranger

9 | 3487 Consultations

L’image désuète du Français moyen avec son béret, sa baguette et sa bouteille de rouge à la main est-elle toujours d’actualité ? Intéressons-nous cette semaine à l’image qu’ont les étrangers des français. Bons comme mauvais, les clichés et différentes perceptions nous portent souvent à rire ou à nous remettre en question.  Alors ils sont comment ces français ?

 

 

Les français sont flemmards, râleurs et crados …

« Ils sont fous ces Gaulois », disaient les Romains et dit-on encore à l’étranger en regardant les Français. Et oui les « Frenchies » ont des droits et ils aiment les faire valoir. Comment expliquer cela à des clients anglo-saxons ?  Comment leur dire d’annuler un rendez-vous d’affaire en raison d’une grève de la SNCF ?? Les Français ont la réputation d’être de fâcheux râleurs, toujours insatisfaits voire même fainéants car quand ce ne sont pas les grèves, ce sont des discussions interminables concernant  le temps de travail. Selon des statistiques de l'Institut européen Eurostat publiées en 2016, la France serait effectivement en queue de peloton avec en moyenne 37,4 heures par semaine, la Finlande est à 37,9 heures, l'Italie 38,3, l'Allemagne 40,1 et le Royaume-Uni 41,1 heures.

Par ailleurs, les français manqueraient d’hygiène. Certains pensent même que les Français mettent du parfum pour cacher leur odeur. Cette idée viendrait de l’époque de Louis XIV où le roi et sa cour couvraient leurs odeurs corporelles par du parfum. A ce stéréotype s’ajoute également et surtout le manque de propreté dans les toilettes publiques, les brasseries, les magasins et le métro parisien :-(

 

 

Les français sont cultivés, raffinés mais ne parlent que le français…

Outre ces dernières constations peu flatteuses, nous sommes heureusement perçus comme des gens cultivés, raffinés, esthètes, en partie grâce à la réputation de nos musées, nos artistes et nos créateurs de mode. La France représente la sophistication, le chic. La femme française serait quant à elle une femme toujours à la pointe de la mode et des dîners mondains. La réputation de notre gastronomie n’est de même plus à faire.  On dit que les Français vivent pour manger tandis qu’ailleurs on mange pour vivre. Cet épicurisme intrigue et a donné l’expression « french paradox » pour expliquer que notre durée de vie est légèrement supérieure à celle de nos voisins malgré nos fréquents excès culinaires. Un bémol : les Français sont loin d'être les meilleurs dans la pratique des langues étrangères. Un classement les situe même au 22e rang sur 26 pays européens pour leurs compétences en anglais. Quant à l’apprentissage de la langue allemande, n’en parlons pas… L’ explication classique à cette lacune : la place accordée à l'oral n’est pas assez importante. Mais ne serait-ce pas plutôt un certain orgueil des français à vouloir protéger leur langue ?  Quoi que l’on en dise, l’accent français à l’étranger fait craquer ;-)

 

 

« French lover » et « French kiss »

On dit que les Français sont romantiques et de bons amants : la réputation du « French lover » ou du « french kiss » n’est plus à faire. Quant aux Françaises, elles sont considérées comme coquettes, ayant du goût et comme étant très ouvertes, dans le sens où elles sont habituées à être draguées, à draguer elles-mêmes et à flirter. D’où vient d’ailleurs l’expression « French Kiss » ? Elle trouverait ses origines en Asie en 200 avant J.C. Ce « baiser profond » ou « baiser langoureux » était même recommandé dans des textes chinois pour repousser l’arrivée de l’orgasme. Autre origine : une blague provenant des tranchées. Née pendant la Première Guerre Mondiale, cette appellation était un moyen pour les soldats anglais de se moquer des Français. En effet les anglo-saxons étaient choqués par les récits érotiques des français qui étaient à leurs yeux beaucoup trop libres et dépourvus d’inhibitions. Ils se situaient ainsi trop loin de leurs idéaux romantiques et de leur puritanisme… Autre origine possible: le « French Kiss » devrait plutôt être un « Indian Kiss », si l’on en croit Vaughn Bryant Jr., professeur et directeur du département d’anthropologie de la Texas A&M University. Il explique que le « French Kiss », tel qu’on l’entend aujourd’hui, apparaissait déjà dans le Kama Sutra écrit au 5eme siècle avant JC, comme le plus passionné des trois principaux types de baisers. Alexandre le Grand, qui conquit l’Inde un siècle plus tard, le propage dans son immense empire, de l’Inde jusqu’au pourtour méditerranéen. Une anecdote : les allemands vont encore plus loin. La pratique du sexe à la française, « mit französisch » signifie la pratique du sexe oral…

 

Pour finir, la France reste un pays culte pour son art de vivre, d’où l’expression allemande « Leben wie Gott in Frankreich » (vivre comme Dieu en France). Les étrangers nous prêtent une image de bon vivant, estiment que nous avons un esprit de challengers, que nous sommes souples et créatifs malgré un manque d’organisation.

 

Que pensez-vous de ces perceptions et clichés ? Vous semblent-ils justifiés ?

 

Photo © Fotolia – Auteur : Javier Brosch

Betty_Nelly, 13.06.2019