Gagas de nos animaux de compagnie

Gagas de nos animaux de compagnie

19 | 5564 Consultations

Ils ont beau faire des bêtises, laisser des poils sur notre canapé voire l’abîmer, mâchouiller nos chaussures, gratter la terre de nos plantes vertes, etc., rien à faire, on les adore ! Vous leur offrez des jouets débiles, onéreux et totalement inutiles ? Vous leur donnez des surnoms, des sourires attendris, les prenez constamment en photo, et faites même un face time ou skypez lorsque vous êtes loin d’eux ?  Vous adoptez une attitude anthropomorphique à leur égard ? Alors oui, vous êtes complètement gagas de vos animaux !. Pourquoi sommes-nous si gâteux de nos animaux de compagnie ? Que nous apportent-ils ? Malgré un business animalier « démesuré », pourquoi craque t-on pour les gâter ? Voici quelques réponses.

 

Pourquoi nous rendent-ils gâteux ?

Notre amour pour les animaux de compagnie s'exprime souvent à travers des expressions gâteuses : « Elle est où la maman de son chouchou ? » et il faut bien avouer que notre attitude attentionnée se révèle parfois démesurée à leur égard. Pourquoi un tel penchant? Parce que cela réveille en nous des émotions enfantines, de l’attendrissement et de la bienveillance et que cela nous permet d'entretenir une relation de bien-être unique et privilégiée avec eux. D'après de nombreuses études, l'amour des animaux serait inscrit dans nos gènes. Des chercheurs britanniques ont identifié chez les personnes amis des animaux, de subtiles variations génétiques liées à une hormone : l’ocytocine. Un neuropeptide nommé aussi « hormone de l’amour » qui joue un rôle majeur dans de nombreux processus biologiques tels que l'établissement d'interactions sociales, l’accouchement, ou encore l’orgasme. Et ce neuropeptide dévoile un autre de ses effets : nous rendre gagas de nos compagnons à quatre pattes !

On les aime tellement qu’il nous arrive (avouons-le) de céder au piège du business animalier, ce dernier proposant, outre des pâtées et des croquettes, de plus en plus de services sophistiqués et d’accessoires délirants : Psys, clubs de gym, hôtels, bijoux, sites de rencontres, chirurgie esthétique….  Sans oublier que nos millions d‘amis meurent eux aussi de plus en plus vieux et exigent donc de plus en plus de soins. Le budget pour les dépenses vétérinaires est onéreux, mais rien n’est trop cher pour nos petits trésors…

 

Une si précieuse compagnie

Il est fréquent que les médecins ou membres de la famille recommandent aux personnes seules d’adopter un chat ou un chien. Même si ces derniers induisent une certaine responsabilité, il est indéniable que leur présence contribue à réduire la solitude. Les personnes âgées ou veuves passent généralement et malheureusement beaucoup de temps seules, ce qui peut les mener à la dépression ou à un mode de vie trop sédentaire. Par conséquent, aussi longtemps que la capacité physique le permet, adopter un animal de compagnie est une décision saine. Ce petit être vivant aide à améliorer ses performances mentales, à combattre les angoisses et à se rendre utile. C’est un engagement et une responsabilité qui font du bien. Par ailleurs, il sert à socialiser davantage. Tisser des liens avec des personnes possédant également un animal de compagnie a des effets très bénéfiques. Parfois des couples ou des amitiés peuvent se former !;-)

Par ailleurs, les animaux de compagnie ont des vertus thérapeutiques incontestables. Exemple : les médecins font intervenir de plus en plus de chiens auprès de sujets autistes ou en cas de stress post-traumatiques. Nous vous proposons de lire ou relire notre article de magazine sur les vertus thérapeutiques animales ici.

 

Bêtes à chagrin…

La perte d’un animal est très douloureuse. Les maîtres qui possèdent un jardin à eux peuvent mettre la dépouille de l’animal en terre. Ceux qui n’ont pas ce choix disposent aujourd'hui de plusieurs solutions pour faire vivre leur mémoire. Il existe de nos jours de nombreux cimetières animaliers. Chacun peut désormais se recueillir auprès de la sépulture de son Ami. Le cimetière animalier est édifié pour leur rendre hommage. Outre des prestations classiques comme l'inhumation ou l'incinération, ils proposent différentes prestations d'accompagnement dans les démarches de préparation.

Enfin, contrairement aux États-Unis par exemple, il est interdit en France de désigner un animal comme héritier sur son testament. Il existe néanmoins des solutions alternatives pour garantir le bien-être de son animal lorsque l’on disparaît. Ainsi, la loi autorise de léguer des biens ou de l’argent à des associations de protection animale. Une autre astuce est de désigner le prochain propriétaire de l’animal dans un acte notarié. Cette personne, en qui le maître actuel a pleinement confiance, pourra alors s’occuper de l’animal et lui apporter les soins nécessaires tout au long de sa vie.

 

Et vous, oseriez-vous dire que vous êtes gaga de votre animal de compagnie ? Que faites-vous pour le choyer ? Qu’allez-vous lui offrir à Noël ???  Moi, j’ai failli acheter un calendrier de l’avent pour mon chat mais heureusement, je me suis raisonnée…, ouf !

 

Photo © Adobe – Auteur :  liliya kulianionak

Betty_Nelly, 12.12.2019